Décembre les 25 et 26

Max : « Bonjour à tous ! »

Léo : « C’est en direct-différé depuis notre lit que nous vous souhaitons un Joyeux Noël à tous ! »

Joyeux Noël à tous et à chacun !

Samuel : « Joyeux Noël ! »

Max : « Joyeux Noël aussi 🙂 »

Léo : « Cette année nous avions décidé de pas faire de cadeaux. »

Max : « C’est bonome notre cadeau ! »

Samuel : « C’est le plus beau de tous les cadeaux bonome ! »

Léo : « Bon, sinon nous savons déjà que nous avons réussi à aller en Charentmaritimie bien que notre monture soit toute accidentée. »

Samuel : « Nous savons aussi que nous avons déjà vu des beaux zoisos 🙂 »

Max : « Avec une belle surprise de Noël. »

Léo : « On vous raconte ça de ce pas. »

Mercredi 25 Décembre… 

Max : « Comment dire… Ben, bonome tient pas en place et il a eu envie d’aller aux zoisos malgré le brouillard. »

Léo : « Gros brouillard ! On voyait pas à dix mètres ! »

Samuel : « Direction le Royaume des Chevaliers ! »

Max : « L’Observatoire, le Petit Royaume des Passereaux… »

Léo : « Petite promenade classique pour un premier jour ici. »

Max : « En toute honnêteté bonome voulait surtout marcher, prendre l’air… »

Samuel : « Se dégourdir ses longues pattes… »

Léo : « Alors on a posé la monture au Petit Royaume des Passereaux. »

Max : « Il est inondé ce Royaume ! Toute la Charentmaritimie est inondée ! Il y a des étangs un peu partout ! »

Samuel : « Babbati nous a dit qu’il pleut depuis trois mois. »

Léo : « On a bien vu que c’est tout mouillé ! »

Max : « C’est pas tout mouillé ! C’est inondé ! Des champs sont transformés en étangs ! »

Samuel : « Le chemin pour l’Observatoire qui est souvent tout sec l’est pas cette fois ! »

Léo : « Les moutons pataugent… »

Max : « Un vrai temps de canard ! »

Léo : « Il y en avait à l’Observatoire. Surtout des tadornes de Belon. »

Tadornes de Belon (Tadorna tadorna, Anatidés)

Samuel : « Parmi les tadornes il y avait une spatule blanche ! »

Spatule blanche (Platalea leucorodia, Threskiornithidés)

Max : « C’est pas forcément rare ici les spatules. Mais pour nous c’est une belle rencontre. Il y en très très peu par chez nous. »

Léo : « C’est ça qui est bien quand on vient ici. On change d’avifaune. »

Samuel : « Ça nous change les idées 🙂 »

Max : « Plus loin, derrière les tadornes, il y avait des tas de courlis. Mais ils étaient trop loin et on est pas encore très forts en courlis alors on sait pas l’espèce. »

Des courlis (Numenius sp., Scolopacidés)

Léo : « Il faut dire qu’on est un peu en vacances quand même. Alors on se réjouit de voir de beaux zoisos mais on a pas vraiment envie d’étudier attentivement. »

Samuel : « Dire que ce sont des courlis ça nous suffit. »

Max : « On est restés un petit moment à observer les zoisos. Il y en avait des tas en vol. »

Léo : « Et des tadornes au sol. Avec des colverts. »

Des Anatidés

Max : « Ensuite on est ressortis de l’Observatoire et on a cheminé sur les chemins pour retourner au Petit Royaume des Passereaux. »

Léo : « Là aussi il y avait des tas de zoisos en vol. »

Samuel : « Nous, on voulait en savoir plus sur ces zoisos. Parce qu’avec le temps gris et le brouillard on arrivait pas à les identifier en vol. »

Max : « Superbonome s’est fait un devoir de leur demander de se poser pour qu’on puisse savoir qui c’était. »

Léo : « Évidemment, les zoisos ont obéi. Ils se sont posés. Mais un peu loin quand même. »

Max : « Vous avez reconnu des pluviers argentés, des tournepierres à collier, des bécasseaux maubèches… »

Samuel : « J’aime bien quand les zoisos se posent tout serrés comme ça. »

Max : « Ça me rappelle Le Reposoir du Royaume des Sternes de Mer. »

Léo : « Vous pensez qu’on va y aller ? »

Max : « Je sais pas. On reste pas longtemps et bonome a des tas de choses à faire. Revenons au Petit Royaume des Passereaux. Notre première surprise a été de rencontrer une cisticole des joncs ! »

Léo : « On s’y attendait pas en cette saison. »

Cisticole des joncs (Cisticola juncidis, Cisticolidés)

Samuel : « Il va falloir qu’on révise un peu. Je sais plus qui migre et qui migre pas. »

Max : « Je crois que les zoisos savent plus non plus. Aujourd’hui, le 25 décembre, il faisait 12°C. Et ça c’est pas normal. »

Léo : « Comme il fait pas froid les migrateurs migrent pas forcément. »

Samuel : « Certains oui mais d’autres restent. »

Léo : « Quand même… Une cisticole des joncs. Ça fait du biiieeen 🙂 »

Samuel : « Et les pipits farlouses ! Il y en avait plein ! Au moins huit d’un coup ! »

Max : « On vous montre… »

Pipit farlouse (Anthus pratensis, Motacillidés)

Léo : « Vous allez nous dire : ‘Ah, vous avez fait des progrès en pipits ? Vous les reconnaissez maintenant ?’ »

Max : « Là, c’est facile. Observez bien les fotos. Vous voyez le doigt tourné vers l’arrière ? Observez son ongle. Il est plus long que le doigt. C’est donc un pipit farlouse ! »

Pipit farlouse (Anthus pratensis, Motacillidés)

Pipit farlouse (Anthus pratensis, Motacillidés)

Samuel : « Hoplà ! »

Léo : « Ça change de chez nous n’est ce pas ? »

Samuel : « C’est bien les vacances 🙂 »

Max : « C’est comme les tariers patres. Ici il y en a beaucoup en ce moment. Alors que chez nous, il en reste que quelques uns. »

Tarier patre (Saxicola rubicola, Muscicapidés)

Léo : « Nous on était déjà très contents de ces rencontres mais bonome voulait aller jeter un œil au Royaume des Chevaliers. »

Max : « C’est pas très loin. Une petite chevauchée et on y est. »

Samuel : « Monsieur et madame Crécerelle nous y attendaient. »

Léo : « Le bec à oreille avait dû fonctionner et ils savaient qu’on arrivait. »

Max : « Ils ont attendu qu’on s’approche et que bonome les fotoe puis ils se sont envolés. »

Monsieur et madame Crécerelle (Falco tinnunculus, Falconidés)

Samuel : « A vrai dire, on s’attendait à un peu plus de zoisos aquatiques au Royaume des Chevaliers. »

Léo : « Il y avait bien quelques Anatidés comme ces oies cendrées. »

Oies cendrées (Anser anser, Anséridés)

Max : « Et puis des sarcelles d’hiver, des canards siffleurs, des colverts, des tadornes. »

Samuel : « Mais pas le moindre chevalier ! »

Léo : « Alors bonome s’est rabattu sur les passereaux. Il aime beaucoup fotoer les passereaux bonome. »

Max : « Le passereau le plus abondant est le pouillot véloce. »

Léo : « ‘Vous reconnaissez les pouillots maintenant ?’ »

Samuel : « Ben, à vrai dire, on est pas absolument sûrs de nous. Disons qu’avec des pattes noires et une projection primaire un peu courte il est fort probable que ce soient des véloces. »

Max : « Surtout que les fitis sont des migrateurs transsahariens alors ils sont partis. »

Léo : « On vous montre quelques pouillots. »

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita, Phylloscopidés)

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita, Phylloscopidés)

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita, Phylloscopidés)

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita, Phylloscopidés)

Max : « Ce sont que quelques fotos… Bonome a été interrompu par le passage d’une spatule blanche en vol. »

Spatule blanche (Platalea leucorodia, Threskiornithidés)

Léo : « L’extrémité des ailes noires montre que c’est un juvénile. »

Max : « Au retour, nos oreilles ont été attirées par un chant bien connu. »

Léo : « Ça se dit ça ? Des oreilles attirées ? »

Max : « Bah… Je sais pas. »

Samuel : « On s’en fiche. On a entendu un chant bien connu. »

Léo : « Mais avec un net accent local. »

Max : « Bonome a pas enregistré le chant. C’est bien dommage. »

Samuel : « Mais il a fotoé l’un des deux zoisos qui discutaient ensemble. »

Bouscarle de Cetti (Cettia cetti, Cettiidés)

Bouscarle de Cetti (Cettia cetti, Cettiidés)

Max : « C’était des bouscarles de Cetti ! »

Samuel : « La chance ! »

Léo : « Il me semblait bien en avoir entendu à notre arrivée au Petit Royaume des Passereaux. »

Max : « On en a contacté un peu partout. »

Léo : « Tu parles l’ornithologue ? »

Max : « Oups ! Je me suis fait contaminé par le jargon ! »

Samuel : « Tu es sur pente savonneuse cousin Max ! Prends garde à toi ! »

Léo : « Et vlan Maxou ! »

Max : « Après les bouscarles, un groupe de roitelets huppés est arrivé. »

Samuel : « On a pas bien réussi à les compter. Il devait y en avoir sept ou huit. »

Roitelet huppé (Regulus regulus, Régulidés)

Roitelet huppé (Regulus regulus, Régulidés)

Max : « Continuons avec les petits zoisos mignons que nous aimons toujours rencontrer. »

Léo : « Le troglodyte mignon 🙂 »

Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes, Troglodytidés)

Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes, Troglodytidés)

Samuel : « Après une courte chevauchée nous sommes revenus au Petit Royaume des Passereaux. »

Max : « Ni bonome ni nous voulions rentrer alors on a laissé notre monture pour marcher encore un peu. »

Léo : « Bonome avait un prétexte tout trouvé : il savait que ses fotos de la cisticole étaient pas terribles. Il fallait la retrouver et faire de nouvelles fotos. »

Samuel : « On l’a pas revue. Par contre il y avait quelques tariers patres… »

Tarier patre (Saxicola rubicola, Muscicapidés)

Tarier patre (Saxicola rubicola, Muscicapidés)

Léo : « Et puis le cœur de bonome s’est arrêté d’un coup. »

Max : « Moi j’avais bien repéré un rapace mais pas de quoi me faire la crise cardiaque. »

Léo : « Il volait quand même très bas. »

Samuel : « On vous montre ça 🙂 »

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)
Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Max : « Inutile de vous dire que bonome se déteste d’avoir pas fait mieux niveau foto. »

Samuel : « Il voulait se creuser un terrier et plus jamais en sortir. »

Léo : « Nous en s’en fiche ! Vous l’avez reconnu ? »

Max : « On vous l’a montré qu’une seule fois. »

Léo : « Pas loin d’ici d’ailleurs. »

Samuel : « Quelques autres fotos en vol… »

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Léo : « Il faisait rien qu’à tournoyer dans le soleil couchant… »

Max : « Pas facile pour mettre au point la focale en tenant compte de l’ouverture. »

Léo : « Tu as toujours rien compris à la technique fotographique ? »

Max : « Si si ! J’appuie sur le bouton et chlic la foto ! »

Samuel : « C’est un peu sommaire comme technique 🙂 »

Max : « Mais ça me va très bien ! »

Léo : « Revenons à notre rapace. L’avez-vous reconnu ? »

Samuel : « Le seul rapace nocturne qui est actif le jour ! »

Léo : « Petit Sam, tu t’entends parler ? »

Samuel : « J’y peux rien moi ! En langage courant, les rapaces sont divisés en rapaces diurnes et rapaces nocturnes. »

Max : « Oui mais ça va pas ça ! Il y a les Falconiformes et les Accipitriformes qui sont effectivement diurnes et puis il y a les Strigiformes qui sont pour la plupart nocturnes. Mais pas tous. »

Samuel : « Ben lui c’est un Strigiforme diurne ! »

Max : « En vrai, il y en avait deux. Mais le second s’est fait chasser par un faucon crécerelle. »

Léo : « Celui-ci a continué à tournoyer un petit moment. Mais toujours à contre jour… »

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Max : « Puis il s’est posé sur un poteau. »

Léo : « C’est un hibou des marais ! Juste là ! »

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Samuel : « La chaaance ! »

Max : « C’est pas tous les jours qu’on en voit ! »

Léo : « C’est pas tout le monde non plus ! »

Samuel : « On va vous en parler un peu de ce Strigiforme diurne. »

Max : « Commençons par les présentations. Le hibou des marais s’appelle Asio flammeus. Il appartient à la famille des Strigidés et à l’ordre des Strigiformes. »

Léo : « Il est un peu diurne mais un peu nocturne aussi. »

Samuel : « Disons qu’il est crépusculaire et auroraire. »

Max : « Auroraire ? »

Samuel : « Crépuscule, crépusculaire ; aurore, auroraire. »

Max : « En petitursien du grand nord alors 🙂 »

Léo : « Le hibou des marais se nourrit de petits mammifères, de petits zoisos… »

Samuel : « Des campagnols, des pipits… »

Max : « Ici on a vu des tas de trous dans le sol qui sont des abris de campagnols. »

Léo : « Et il y a des tas de pipits au sol. »

Max : « On voyait bien le hibou des marais piquer brutalement, tenter d’attraper une proie puis reprendre son vol. »

Léo : « Il a rien attrapé du tout pendant notre période d’observation. »

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Max : « A ce qu’il paraît c’est un migrateur. Mais on comprend pas bien. »

Léo : « Nous l’avons toujours vu en hiver. »

Samuel : « Faune 17 met un point bleu devant son nom. Ça veut dire que c’est un hivernant peu fréquent. »

Léo : « Il devrait pas être là. »

Max : « Pfff ! C’est l’hiver qui est pas là ! Il a oublié de venir l’hiver ! Ça va pas du tout ça ! On va quand même pas rester en automne tout le temps puis passer directement au printemps ! Je vais faire un rapport à Princesse moi ! Motif : défaut de présentation de l’hiver à la date du 22 décembre ! »

Samuel : « Oui cousin Max. Mais pour le moment, on parle du hibou des marais. »

Léo : « Comme son nom l’indique, il habite surtout dans les marais. »

Max : « Mais non ! Il lui faut des grands espaces herbacés comme des prairies. Il faut aussi quelques bosquets et c’est mieux si il y a de l’eau. »

Samuel : « D’après mes fiches c’est pas un zoiso en danger. Il y a juste une préoccupation mineure du fait de la disparition de son milieu de vie dans certaines régions. »

Léo : « Mais là où son milieu de vie va bien, il se développe plutôt bien. »

Max : « Et puis il s’observe un peu partout sur terre sauf au sud de l’Afrique et en Australie. »

Samuel : « Mais il faut quand même en prendre soin de ce hibou. »

Max : « Là, il continuait à chasser puis à se poser alors bonome a décidé d’aller de l’autre côté pour le voir avec le bon éclairage. »

Léo : « Il s’est posé sur le même poteau mais il était un peu loin. »

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Max : « Il s’est remis à chasser mais comme il nous avait repérés il est venu se poser pas trop loin de nous. Discrètement, pour pas que les autres zoisos s’en rendent compte. »

Léo : « Bonome l’a tout rafalé puis il lui a dit merci, mais pas en zoiso, en zom. »

Max : « Le hibou a hoché la tête puis il s’est envolé. »

Samuel : « On l’a regardé partir et agitant la patte pour lui dire au revoir. »

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Hibou des marais (Asio flammeus, Strigidés)

Max : « Ensuite on est rentrés le sourire aux lèvres et en silence. »

Léo : « Voilà pour ce jour de Noël. »

Max : « Comme on a déjà du retard dans nos compte rendus et qu’aujourd’hui, le 26, nous avons pas vu beaucoup de zoisos, nous vous proposons un complément. »

Samuel : « Avec quelques fotos de zoisos mais aussi un état des lieux de l’inondation. »

Un petit complément…

Notre amie BCSX
Un biset domestique
Une grande aigrette baguée. Données transmise à FCM 🙂
Un busard des roseaux. Assez fréquents dans le secteur…
Des champs inondés
Des champs inondés
La route aussi…

 

Un nid de rat musqué
La Charmante Petite Ville renoue avec l’eau
« Que d’eau ! Que d’eau ! » (Patrice de Mac Mahon, 26/06/1875) « Et encore ! Vous ne voyez que la surface ! » (Le préfet)
Je sais plus quoi mettre comme légende… Vous allez bien vous ?

Max : « Voilà voilà… »

Léo : « Nous avons terminé… »

Samuel : « Maintenant on va au lit 🙂 »

Max : « Nous espérons que les zoisos de Charentmaritimie vous ont un peu dépaysés. »

Léo : « Que vous étiez un peu en vacances en nous lisant. »

Samuel : « Nous souhaitons également que le Père Noël vous a gâtés autant que nous le sommes. »

Léo : « Et puis nous vous disons : »

Samuel et Max : « A bientôt ! »

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « Décembre les 25 et 26 »

  1. Bonjour Arthur !
    J’ai discuté avec bonome. En fait il s’en fiche que ses fotos soient moches. Le hibou des marais par exemple. Ben il dit que ce qui compte c’est de l’avoir vu et de pouvoir partager avec nos lecteurs. Même si les fotos sont pas terribles.
    La couverture est parfaite. On a bien chaud dans notre lit. Tu remercieras Brindille de notre part.
    Nous te serrons chaleureusement la patte et gratouillis à Brindille.
    Les petizours

  2. Hello les Petizours !
    Merci pour ce bel article des 25 et 26 décembre !
    Que le Chevalier ne se déteste pas pour des fotos qu’il estime de mauvaise qualité, car tout le monde ne réussit pas aussi bien que lui, la luminosité n’est pas toujours terrible, et puis vos fotos sont toujours instructives pour nous, béotiens !
    Brindille était soulagée de voir que la couverture qu’elle a tricotée pour votre lit est de la bonne largeur, ouf !
    Bonne fin d’année à vous trois, au chevalier, à Babati et sa gente dame, et à toute la famille du chevalier 🙂
    Serrage de pattes amical à tous trois et gratouillis au chevalier de la part de Brindille 🙂
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.