Novembre – Le long week-end

Max : « Bonjour à tous ! »

Léo : « Soyez les bienvenus dans notre bulletin d’informations en direct-différé ! »

Samuel : « Que s’est-il passé en ce long week-end ? »

Max : « Pfff ! Il était pareil que d’habitude ce week-end ! »

Léo : « Le lundi était férié ! »

Max : « On s’en fiche ! Bonome a pas schola le lundi ! »

Samuel : « Oui mais il y a eu des tas d’observateurs un peu partout ce lundi ! »

Max : « C’est vrai ! Et ce malgré la pluie ! »

Léo : « Nous avons le plaisir de vous annoncer que la pluie arrête plus du tout bonome. Quand il a envie de sortir, il sort et puis c’est tout ! »

Samuel : « C’est comme cela que nous avons eu une magnifique surprise ce lundi 🙂 »

Max : « Mais commençons par ce samedi. »

Léo : « Nous vous avions parlé d’un plongeon catmarin repéré par Antoine au Grand Royaume. »

Max : « Un catmarin ? C’était pas un plongeon imbrin ? »

Samuel : « Non non, c’était bien un catmarin, Gavia stellata, Gaviidés. »

Max : « D’accord. Il faudra vérifier notre précédent bulletin alors. »

Léo : « Oui Maxou. Bien évidemment nous sommes allés au Grand Royaume pour prendre des nouvelles de ce plongeon. »

Max : « Mais nous l’avons pas vu ! Zutalor ! »

Samuel : « C’est goupil qui nous a accueillis au Grand Royaume ! »

Goupil du Grand Royaume, Vulpes vulpes, Canidés

Max : « Et vlan goupil ! Dès notre arrivée ! »

Max : « Bon, il était un peu loin et on le connaît pas encore ce goupil. Alors il est pas venu nous voir. Mais on l’a vu quand même ! »

Léo : « On va finir par connaître tous les goupils de notre secteur 🙂 »

Samuel : « Rhooo la chance ! »

Max : « Puis nous vîmes deux pics épeiches d’un coup ! »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Léo : « C’est la première fois que nous en voyons un sur un fil électrique… »

Max : « L’autre était dans l’arbre juste à côté. »

Samuel : « Je signale tout de suite le picpic qui est passé près de nous en criant un peu plus tard. »

Léo : « Mais pas de pic noir cette fois ! »

Max : « Nous retournerons sûrement inspecter ce Royaume pour avoir plus d’informations sur les pics. »

Léo : « Et les autres zoisos ! »

Max : « Bien sûr petit Sam ! »

Léo : « Sinon nous avons rien vu d’exceptionnel ce jour là. »

Max : « Surtout pas le plongeon ! »

Samuel : « Des vanneaux sont passés au-dessus de nous… »

Vanneaux huppés, Vanellus vanellus, Charadriidés

Vanneaux huppés, Vanellus vanellus, Charadriidés

Léo : « Parmi les foulques nous avons repéré un couple de nettes rousses en plein repos. »

Nettes rousses, Netta rufina, Anatidés

Nettes rousses, Netta rufina, Anatidés

Max : « Et nous avons croisés de nombreux passereaux comme ces pinsons des arbres… »

Pinson des arbres, Fringilla coelebs, Fringillidés

Pinson des arbres, Fringilla coelebs, Fringillidés

Léo : « Le plus étonnant dans ce Grand Royaume c’est le nombre de ramiers, de bisets, d’étourneaux, de corneilles… »

Max : « Ils se comptent pas dizaines ! »

Samuel : « Peut-être même pas milliers pour les ramiers ! »

Max : « Voilà pour le Grand Royaume. »

Léo : « Après avoir cherché pendant trois heures le plongeon bonome décida de passer voir au Grand Étang si les harles étaient toujours là. »

Samuel : « Avec un petit détour par l’Écluse des Œdicnèmes. Il était convaincu d’y croiser des mammifères. »

Max : « Il espérait voir des sangliers. »

Léo : « A la place, nous avons vu des chevreuils ! »

Chevreuils, Capreola capreola, Cervidés

Chevreuils, Capreola capreola, Cervidés

Max : « Vous voyez certainement les bois sur l’un de ces chevreuils. »

Léo : « C’est donc un mâle. »

Samuel : « Je rappelle que chez les Cervidés les bois sont caducs. Ils tombent à la fin de l’hiver pour repousser au printemps. »

Max : « Leur développement est maximal au moment du rut. »

Léo : « Le rut est tardif, en général en automne. C’est parce que la gestation est longue. Avec un rut tardif, les petits naissent bien au printemps. »

Samuel : « Revenons aux bois. Ce sont pas des cornes ! »

Max : « Ben non ! Les cornes sont des gaines cornées qui recouvrent une base osseuse. Elles sont en kératine, comme les ongles, les sabots, ou même les poils. Ce sont des productions épidermiques. »

Samuel : « Ça s’appelle les phanères. »

Max : « Merci pour ce mot compliqué que personne connaît à part toi petit Sam 🙂 Revenons aux bois. »

Léo : « Les bois sont des os ! Ils ont des vaisseaux sanguins et des nerfs. »

Max : « Au début, ils sont couverts de velours. Le velours est lui aussi vascularisé et ça facilite la croissance des bois. »

Samuel : « Il faut préciser que les bois sont de plus en plus grands d’année en année. Ça permet d’estimer l’âge du mâle. »

Max : « Puis les mâles frottent leurs bois contre des arbres pour enlever le velours. »

Léo : « Les bois ne sont plus vascularisés que par l’intérieur. Mais c’est pas grave puisque la croissance est terminée. »

Samuel : « Vous vous demandez sûrement à quoi ils servent ces bois. »

Max : « Déjà, ça plaît aux femelles. Elles préfèrent faire des petits avec des mâles aux beaux bois. »

Léo : « Et puis ça permet aux mâles de s’affronter en combats rituels pendant les parades. »

Samuel : « Ils se blessent rarement. C’est vraiment rituel. »

Max : « Et puis, apparemment, les bois ont un fonction d’amplification des sons. Plus les bois sont grands, mieux le chevreuil entend. »

Léo : « Voilà 🙂 »

Max : « Puis les bois tombent. »

Samuel : « C’est pas douloureux pour l’individu. En fait, les vaisseaux sanguins se ferment à la base du bois. Il y a plus de vascularisation. »

Max : « Plus d’apport de dioxygène et de nutriments. »

Léo : « Les nerfs meurent. Ça peut plus faire mal. »

Samuel : « Puis le bois meurt lui aussi. Il se détache et tombe. »

Léo : « J’aimerais bien trouver des bois moi. »

Max : « Rho oui ! Pour ma collection ! »

Samuel : « Il faudrait inspecter le Marais Boisé. Les chevreuils y habitent. On pourrait y trouver des mues. »

Max : « J’en parlerai à bonome. »

Léo : « Bon, vous connaissez tout sur les bois maintenant. »

Samuel : « Si vous avez des questions nous serons ravis d’y répondre. »

Max : « Passons au Grand Étang… »

Samuel : « Les harles sont plus là… »

Léo : « Du coup, le premier observatoire a perdu beaucoup de son intérêt. »

Max : « Il y a les grébus ! Et les passereaux ! »

Léo : « Oui, mais on a à peine regardé. Nous sommes allés au Grand Observatoire rapidement. »

Samuel : « Et nous avons vu goupil ! »

Goupil du Grand Étang, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil du Grand Étang, Vulpes vulpes, Canidés

Max : « Il était occupé goupil alors il est pas venu bavarder. »

Léo : « En plus il y avait des fotoeurs qui le fotoaient. »

Max : « On les connaît maintenant ces fotoeurs. »

Samuel : « Cousin Max, tu commences à avoir une certaine notoriété dans le petit monde des ornithologues de l’Est Francilien 🙂 »

Max : « NOUS commençons ! C’est mon nom dans Faune IDF mais je publie au nom de notre tribu ! »

Léo : « Comme on observait goupil bonome on en a profité pour fotoer des passereaux. »

Max : « Rougegorge… »

Rougegorge, Erithacus rubicula, Muscicapidés

Léo : « Des chardonnerets rigolos… »

Chardonneret élégant, Carduelis carduelus, Fringillidés

Samuel : « Puis nous sommes entrés dans le Grand Observatoire. »

Max : « Et il y avait un autre goupil ! »

Léo : « Deux goupils en deux minutes ! »

Max : « Il était surpris de nous voir alors il s’est sauvé. »

Goupil à queue rase, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil à queue rase, Vulpes vulpes, Canidés

Samuel : « C’est le goupil à la queue rase. »

Max : « Ils sont pas en forme ces goupils ! L’un est galeux, l’autre a la queue rase ! Mais ils veulent pas venir pour qu’on leur mette la pommade ! »

Léo : « Ils se débrouillent très bien tout seuls Maxou. »

Samuel : « Je précise qu’il arrive que les goupils vivent en groupe mais c’est pas une meute. Il y a pas de relations hiérarchiques entre eux. Ils sont copains sur le même territoire et c’est tout. »

Max : « Il leur arrive quand même de chasser ensemble. »

Léo : « Nous avons pu observer deux oies cendrées qui faisaient sa toilette. »

Oie cendrée, Anser anser, Anséridés

Oie cendrée, Anser anser, Anséridés

Samuel : « La bergeronnette des ruisseaux faisait sa toilette elle aussi. »

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Max : « C’était l’heure de la toilette 🙂 »

Léo : « Elle a pas de bavette noire cette bergeronnette des ruisseaux… »

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Max : « Ben… Léo ! C’est une premier hiver ! Elles ont pas de bavette noire les premiers hivers ! »

Léo : « Bah oui ! Suis-je bête ! »

Samuel : « Non cousin Léo, tu es pas bête. Tu es parfois étourdi. »

Léo : « Merci petit Sam 🙂 »

Max : « Nous allions partir quand il est arrivé ! »

Samuel : « Le garrot à œil d’or ! Juste là ! »

Garrot à œil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Garrot à œil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Garrot à œil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Garrot à œil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Max : « Ça devient habituel pour nous de voir le garrot. »

Léo : « Un fotoeur, monsieur Christian, nous a dit qu’un autre fotoeur avait essayé de le voir toute la matinée et qu’il est reparti sans l’avoir aperçu même de loin ! »

Samuel : « Et nous, vlan le garrot ! »

Max : « C’est parce que les zoisos nous aiment bien 🙂 »

Léo : « Après avoir vu le garrot nous pouvions partir. »

Max : « Mais il faisait beau, bonome avait encore de la batterie dans son appareil alors on a filé au Refuge du Pré. »

Samuel : « Au début on voyait rien du tout ! »

Max : « Tellement du rien du tout qu’on s’attendait à voir arriver des garde-bœufs ! »

Léo : « Je rappelle que nous avons souvent vu des garde-bœufs qui gardaient du rien du tout ! »

Samuel : « Puis une crécerelle est passée en rase motte pour chasser ! »

Max : « Ce qui fait s’envoler huit zoisos qu’on avait même pas vus ! »

Léo : « Nous avons attendu qu’ils se posent pour les observer. »

Max : « Les voici… »

Pipits, Anthus sp., Motacillidés

Pipits, Anthus sp., Motacillidés

Max : « Ce sont des pipits, ça c’est sûr. Mais on est pas très forts en pipits… »

Samuel : « Je peux regarder mes fiches si vous voulez. Vous hésitez entre qui et qui ? »

Max : « Pipit farlouse et pipit des arbres. »

Samuel : « Je dois avoir une fiche… Elle est là ! Alors… Je commence par qui ? »

Léo : « Moi je pense plutôt à des farlouses. On en a déjà vu ici. »

Samuel : « Le pipit farlouse… Oulala ! Il y a beaucoup de critères et je sais pas si on va bien voir sur les fotos ! Le bec est plutôt fin avec une base jaune. »

Max : « On dirait bien. »

Samuel : « Sourcil peu marqué et cercle oculaire pâle. »

Léo : « Cercle oculaire évident ! »

Max : « Le sourcil est effectivement peu marqué… »

Samuel : « L’espace sous mustacien est-il étroit ? »

Max : « C’est quoi ça ? »

Samuel : « La zone sous la moustache ! Elle est bien blanche ? »

Max : « Ben non ! On la voit à peine ! »

Samuel : « D’accord. Les stries de la poitrine ressemblent-elles à celles des flancs ? »

Max : « Je vois pas bien de différences… »

Léo : « Moi non plus ! »

Samuel : « Les pattes sont-elle jaunes/rose ou brunes ? »

Léo : « Pas facile à voir… »

Samuel : « Et on voit pas l’ongle postérieur… Les premiers critères laissent quand même penser que ce sont des farlouses. »

Max : « C’est pas moi qui te contredirai. »

Léo : « Moi non plus ! Tu en as beaucoup des fiches comme celles-là ? »

Samuel : « Pas assez ! Mais j’y travaille ! »

Max : « Tu es sûr que tu es pas autiste ? »

Léo : « MAX ! C’est pas parce que petit Sam étudie plus que nous qu’il est autiste ! »

Max : « On le voit jamais faire ses fiches ! Comment il les fait ses fiches si on le voit pas faire ? »

Léo : « Je sais pas ! Mais c’est pas une raison pour dire qu’il est autiste ! Tu dis plus jamais que petit Sam est autiste ! »

Max : « Sinon tu me mords ? »

Léo : « Je te mords et je te mets au coin ! »

Samuel : « Ah non. C’est moi qui mets au coin 🙂 »

Léo : « Alors je le mords et je lui botte les fesses ! »

Max : « Tu me menaces ? En plein direct-différé ! Nos lecteurs sont témoins ! »

Léo : « Et ils sont certainement d’accord avec moi ! »

Max : « Ah… Bien… D’accord… »

Léo : « Elles sont très bien tes fiches petit Sam. Je suis impressionné 🙂 »

Samuel : « Merci cousin Léo 🙂 On termine le samedi ? »

Max : « Oulala oui ! Ça fera oublier à Léo ses envies de morsure et de bottage de fesses ! »

Samuel : « Alors on termine cette sortie de samedi par les traditionnelles fotos de crécerelle en train de muloter ! »

Max : « La signature de bonome 🙂 »

Crécerelle, Falco tinnunculus, Falconidés

Crécerelle, Falco tinnunculus, Falconidés

Léo : « Vous avez bien évidemment reconnu un mâle. »

Max : « C’est monsieur Crécerelle. »

Léo : « Sa calotte est grise et sa queue a qu’une barre noire subterminale. »

Max : « Voilà voilà 🙂 »

Samuel : « Nous nous retrouvons après une courte pause. »

Max : « La pause est finie ! »

Léo : « Passons à la suite. »

Samuel : « Dimanche, pas d’inspection. Bonome avait des tas de copies à corriger. »

Max : « Il a terminé lundi vers 13h. Et il a immédiatement sauté dans ses chaussettes. »

Léo : « Et ses chaussures ! »

Samuel : « Il a négligé la pluie ! »

Max : « Nous avions deux missions : essayer de trouver le plongeon du Grand Royaume et dénicher une autre surprise quelque part au Royaume de Rien du Tout. »

Léo : « Mais quand nous sommes arrivés au Royaume de Rien du Tout, la pluie a redoublé ! »

Max : « Il pleuvait déjà quand nous sommes partis mais ça n’avait pas rebuté super bonome ! »

Des morillons sous une pluie battante…

Léo : « Mais là, c’était vraiment pas possible d’inspecter dans ses conditions. »

Samuel : « Alors nous avons effectué un repli stratégique au Grand Étang. »

Max : « Il pleut pas dans les observatoires 🙂 »

Léo : « D’autant que la pluie a cessé ! »

Samuel : « Et il y a eu une grande agitation chez les passereaux ! »

Max : « Troglo avait l’air surpris de nous voir ! »

Troglodytes mignon, Troglodytes troglodytes, Troglodytidés

Léo : « Ce jeune merle aussi a eu l’air surpris ! »

Merle noir, Turdus merula, Turdidés

Max : « En fait, tous les zoisos avaient l’air surpris. Ils s’attendaient pas à nous voir avec cette pluie. »

Samuel : « Et ils ont pas vraiment fait attention à nous. »

Léo : « Il y avait des pinsons des arbres… »

Pinson des arbres, Fringilla coelebs, Fringillidés

Pinson des arbres, Fringilla coelebs, Fringillidés

Max : « Des chardonnerets rigolos ! »

Chardonneret élégant, Carduelis carduelis, Fringillidés

Chardonneret élégant, Carduelis carduelis, Fringillidés

Max : « Mais on les a grondés ! Les chardonnerets se doivent d’être sur les chardons ! Et là, ils étaient sur des bardanes ! »

Léo : « Ce sont des chardonnerets et non des bardannerets ! »

Samuel : « Mais ils nous ont pas écoutés du tout ! »

Max : « Ils nous ont même nargués ! »

Léo : « On a préféré les laisser faire. Ils avaient faim. Alors qu’ils se nourrissent de graines de chardons ou de graines de bardane, on s’en fichait un peu en fait. »

Max : « Une mésange charbonnière est venue nous observer en se perchant sur un poteau. »

Léo : « Je crois qu’elle s’est un peu moquée de nous ! »

Mésange charbonnière, Parus major, Paridés

Max : « Mais c’était bien ! On était entourés de passereaux qui voletaient et piaillaient en se nourrissant ! »

Samuel : « Au bout d’un moment on est quand même allés dans l’observatoire. »

Léo : « Il y avait pas beaucoup des zoisos. Et puis, on avait pas envie de rester trop longtemps. On trépignait en espérant retourner au Royaume de Rien du Tout ! »

Max : « Bonome a quand même fait quelques fotos. »

Léo : « La bergeronnette des ruisseaux… »

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Bergeronnette des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Samuel : « Et monsieur Grobec en plumage d’éclipse. »

Canard souchet, Anas clypeata, Anatidés

Max : « Tu dis des erreurs petit Sam ! C’est madame Grobec ! Pas monsieur ! »

Samuel : « Ah oui 🙂 J’ai pas bien observé. Pardon 🙂 »

Léo : « En repartant on a recroisé goupil 🙂 »

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Samuel : « Je crois qu’il s’habitue vraiment à nous. »

Léo : « C’est vrai qu’il s’est pas vraiment sauvé. »

Max : « Mais il est pas venu mettre sa pommade ! »

Léo : « C’est un zanimo sauvage Maxou. »

Max : « Et alors ! On veut pas le domestiquer ! On veut le soigner ! Les fotoeurs sont pas gentils avec lui ! Ils disent qu’il est tout galeux ! »

Samuel : « On s’en fiche de ce qu’ils disent. Nous on l’aime comme il est goupil. »

Léo : « Et on a des tas de fotos ! On fait rien qu’à le voir ! »

Samuel : « On en a de la chance ! »

Samuel : « Sur le chemin nous avons revu les passereaux… »

Chardonnerets élégants, Carduelis carduelis, Fringillidés

Chardonnerets élégants, Carduelis carduelis, Fringillidés

Mésange bleue, Cyanistes caeruleus, Paridés

Mésange bleue, Cyanistes caeruleus, Paridés

Léo : « Quand nous sommes arrivés au premier observatoire, c’était l’heure de la pêche. »

Max : « Les grands cormorans pêchaient, les grébus pêchaient… »

Samuel : « Des grands cormorans se sont même chamaillés pour un poisson ! Regardez ! »

Max : « On arrive pas à savoir si c’est le pêcheur qui a gloubé le poisson ou si il se l’ai fait chiper ! »

Léo : « Le parent grébu s’est rien fait chiper du tout. Il a attrapé un poisson pour son petit. »

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Samuel : « Le petit ploufe déjà pour se nourrir mais il est pas encore autonome. Il a besoin de son parent. »

Max : « Il faut qu’il se dépêche de grandir parce que l’hiver arrive. »

Léo : « La météo annonce une baisse de température cette semaine. »

Max : « Il faudra qu’on se couvre. Bon, bonome avait pas envie de rester là. Il voulait retourner au Royaume de Rien du Tout. »

Samuel : « Nous aussi ! Rholala ! »

Léo : « On devait se dépêcher parce que le soleil commençait déjà à baisser sur l’horizon et il allait être difficile de fotoer. »

Max : « Nous nous sommes installés tranquillement et bonome a fotoé tous les fuligules ! »

Des fuligules

Léo : « Il y avait une cinquantaine de morillons. »

Max : « Et sept ou huit milouins… »

Fuligule milouin, Aythya ferina, Anatidés

Samuel : « Et puis lui 🙂 »

Fuligule à bec cerclé, Aythya collaris, Anatidés

Max : « Oui, d’accord, c’est pas la foto du siècle, je le reconnais. Mais bonome fait ce qu’il peut ! »

Léo : « Il était loin ce fuligule à bec cerclé. Et je vous rappelle qu’il faisait très gris ce jour ! »

Samuel : « Surtout à 16h30 ! »

Max : « Un fuligule à bec cerclé ! »

Samuel : « Aythya collaris, Anatidés ! »

Léo : « Une première pour nous ! »

Max : « C’est sûr que c’est pas tout le monde qui a déjà vu un fuligule à bec cerclé 🙂 »

Samuel : « On vous remontre des fotos… »

Fuligule à bec cerclé, Aythya collaris, Anatidés

Fuligule à bec cerclé, Aythya collaris, Anatidés

Max : « Normalement le fuligule à bec cerclé habite pas par ici. Il est originaire d’Amérique du Nord. C’est rare de le voir dans la région. »

Léo : « Mmmmm… »

Samuel : « Pourquoi tu mmmmmes cousin Léo ? »

Léo : « Je sais pas… Remontrez moi la foto de 16:01:57 s’il vous plaît. »

Max : « La foto de 16:01:57 ? »

Léo : « Oui, s’il te plaît Maxou. »

Samuel : « Je sais ! C’est celle-ci ! »

Deux fuligules 🙂

Léo : « Merci petit Sam ! C’est bien ce que je pensais ! »

Samuel : « Bien vu cousin Léo ! »

Max : « Ça alors ! »

Léo : « Bonome l’a fotoé dès notre arrivée et il s’en est pas rendu compte ! »

Samuel : « Il faut dire que les fuligules morillons et à bec cerclé sont pas faciles à distinguer ! »

Max : « Le morillon a le bec gris bleuté plutôt clair avec la pointe noire.. »

Léo : « Alors que le bec cerclé a le bec un peu compliqué à décrire. D’abord, il y a un anneau blanc à la base du bec. Puis il y a du gris bleuté, un anneau blanc et la pointe noire. »

Samuel : « Ça fait pas beaucoup de différences, surtout de loin ! »

Max : « Mais bonome l’a repéré quand même parmi plus d’une centaine de morillons ! »

Léo : « Il est trop fort bonome 🙂 »

Samuel : « Rho oui ! Il nous trouve toujours de beaux zoisos ! »

Max : « C’est sur ces belles paroles de notre petit Sam que nous arrivons au terme de notre bulletin d’informations en direct-différé. »

Léo : « Nous espérons qu’il vous a plu ! »

Samuel : « Et nous vous disons : à bientôt ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.