Juillet, le 14 – La Réserve du Grand Banc

Max : « Bonjour à tous ! »

Léo : « Soyez les bienvenus dans notre bulletin d’informations en direct-différé ! »

Samuel : « C’est notre dernier article sur la Normandie. »

Max : « Ben oui. On peut pas y rester tout le temps ! »

Léo : « Surtout qu’on doit aller inspecter les Royaumes de Charentmaritimie juste après. »

Max : « D’ailleurs, au moment où on vous parle, on y est encore en Charentmaritimie. »

Samuel : « Mais on va pas tarder à rentrer chez nous. »

Max : « On vous racontera la Charentmaritimie plus tard. Pour le moment, continuons avec la Normandie. »

Léo : « Bonome nous a trouvé un bien bel endroit 🙂 »

Samuel : « Avec une surprise 🙂 »

Max : « Oh oui ! Rholala ! »

Léo : « C’est encore en bordure d’une réserve naturelle. »

Samuel : « La Réserve du Grand Banc ! »

Max : « Comme souvent, il y a la Maison de la Réserve. Là, il y avait une bien belle exposition. Bonome voulait tout fotoer pour refaire dans la cabane. »

Léo : « Il est fou dans sa tête notre bonome 🙂 »

Max : « Et puis il y a une petite mare pédagogique sur un chemin pédagogique. »

Samuel : « On va commencer par vous montrer cette petite mare pédagogique. C’est bien pour réviser. »

Léo : « La voilà cette petite mare… »

La mare pédagogique

Max : « En vrai, on l’a inspecté à la fin. Parce qu’on voulait pas rentrer alors on a prolongé en ajoutant l’inspection de cette mare. »

Léo : « Et puis on s’est dit que c’était bien pour réviser un peu. »

Samuel : « Commençons par les Rallidés. Comme Rallidés fréquents il y a les poules d’eau et les foulques macroules. On entend souvent les gens les mélanger alors on va répéter. »

Max : « Commençons par la poule d’eau également appelée gallinule poule-d’eau ou Gallinula chloropus. »

Gallinule poule-d’eau, Gallinula chloropus, Rallidés

Léo : « Elle est noire avec des reflets marrons, des bandes blanches sur les ailes, les miroirs blancs sur la queue. »

Samuel : « Et puis le bec est rouge avec la pointe jaune. »

Max : « C’est pas difficile la poule d’eau. »

Léo : « Sur la foto suivante, elle est avec son petit. »

Gallinule poule-deau avec un petit, Gallinula chloropus, Rallidés

Samuel : « Le petit de la poule d’eau peut être confondu avec celui de la foulque. Il faut faire attention. »

Max : « Mais c’est pas toute l’année qu’il y a des petits. »

Léo : « Passons à la foulque. »

Foulque macroule adulte, Fulica atra, Rallidés

Samuel : « Elle est toute noire avec des reflets noirs. »

Léo : « Mais le bec est tout blanc et il remonte sur le front. »

Max : « Le bec a une légère coloration rose. »

Léo : « Comme pour la poule-d’eau, on vous montre le petit. »

Foulque macroule avec un petit, Fulica atra, Rallidés

Max : « Voilà pour les Rallidés. On détaille pas plus parce que nos lecteurs réguliers connaissent bien et on voudrait pas qu’ils s’ennuient. »

Léo : « Mais on pense aussi aux nouveaux lecteurs qui connaissent pas tout… »

Samuel : « C’est compliqué d’intéresser tout le monde… »

Max : « Revenons à la mare. Une aigrette garzette s’y nourrissait quand on y était. »

Léo : « Bonome a fait une belle foto 🙂 »

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Samuel : « Elle est en plumage nuptial et le vent l’ébouriffe 🙂 »

Max : « C’est notre ami le vent. Il nous raconte toujours de belles histoires. Aujourd’hui il nous a bien accompagnés. »

Léo : « Il soufflait fort. C’était rigolo. »

Samuel : « Mais bonome voulait pas qu’on sorte de sa poche. Il avait peur qu’on s’envole. »

Max : « Moi je crois pas que le vent nous aurait envoyés tout là-bas. »

Léo : « Max, le vent fait son travail de vent. Il souffle fort parfois parce qu’il le doit. Et il peut pas toujours faire une exception pour nous. Bonome a eu raison de pas nous laisser cavaler. »

Samuel : « Et puis c’est bien de tout pocher 🙂 »

Max : « Oui, surtout en fin de séjour. Parce que c’est fatiguant d’inspecter une semaine complète. On revient à la mare ? »

Léo : « Ben oui ! Surtout que maintenant on montre grébou ! »

Grébou, le grèbe castagneux, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

Samuel : « Grébou c’est le grèbe castagneux, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés. »

Léo : « Il y en avait deux. Eux aussi se nourrissaient en ploufant. »

Max : « C’était l’heure du repas. »

Léo : « Ensuite on a eu la chance de pouvoir observer un chevalier guignette. »

Chevalier guignette, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Chevalier guignette, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Samuel : « Encore un zoiso qui se nourrissait 🙂 »

Max : « Je viens de vous dire que c’était l’heure du repas ! »

Léo : « Ben, en fait, les zanimos ont pas des activités très variées. Ils se nourrissent, se reposent, font sa toilette, se reproduisent… »

Max : « Des fois ils font du rien du tout. »

Léo : « Passons aux tariers pâtres. »

Samuel : « Il y avait une famille. »

Max : « Bonome a fotoé un petit et un mâle adulte. »

Tarier pâtre mâle adulte, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier pâtre juvénile, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Léo : « On a pas vu la femelle. »

Samuel : « Et on sait pas combien de petits il y a. »

Max : « Pour terminer avec cette jolie mare passons aux Mammifères. »

Léo : « On est bien embêtés. Parce que les gens de la réserve ont écrit les zanimos visibles dans la mare en ce moment. Et ils disent qu’il y a des ragondins. »

Samuel : « On est d’accord ! On a vu un adulte et deux petits. »

Ragondin, Myocastor coypus, Myocastoridés

Ragondin, Myocastor coypus, Myocastoridés

Max : « Mais ils parlent pas du rat musqué ! »

Léo : « On est sûrs que c’en est un lui ! »

Rat musqué, Ondatra zibethicus, Cricétidés

Rat musqué, Ondatra zibethicus, Cricétidés

Samuel : « Il a un nez plus fin et il est pas pareil ! »

Max : « C’est pas un ragondin ! »

Léo : « C’est un rat musqué ! »

Max : « On a pas pensé le dire aux gens de la réserve. »

Léo : « On aurait dû les prévenir ! »

Max : « Bon, on l’a dit à Faune France. »

Samuel : « Voilà pour la mare pédagogique. Ensuite, on a visité l’exposition. »

Max : « On l’avait fait avant ! »

Léo : « On va pas tout vous montrer. Ce serait trop long. Moi j’ai bien aimé. Cette exposition montrait surtout les traces de zanimos : les restes de repas, les empreintes, les cacas… »

Samuel : « C’est important de connaître les traces parce que souvent on voit pas le zanimos. »

Léo : « Avec les traces, on peut savoir si il est là ou pas. »

Max : « Malheureusement c’est une exposition temporaire. »

Léo : « Pour l’exposition permanente on a que ça comme foto. »

Samuel : « Et des fotos de cousin Léo qui a fait des bêtises ! »

Léo : « J’ai pas fait des bêtises ! »

Max : « Ah bah si ! Et on a la preuve ! »

Léo fait des bêtises

Léo fait des bêtises

Max : « Alors ? C’est pas une bêtise ça ? »

Léo : « J’ai rien abîmé et bonome était d’accord ! »

Samuel : « Tu voulais faire du Laridé 🙂 »

Max : « Encore ouf que les gens de la réserve t’ont pas vu ! Ils t’auraient grondé ! On monte pas sur les Laridés d’une exposition Léo ! »

Léo : « Bonome était d’accord… »

Max : « Oui Léo 🙂 On passe à la suite ? »

Samuel : « Ben, on est là pour ça. »

Max : « Alors on explique un peu. La Réserve du Grand Banc se trouve le long de l’estuaire de l’Orne. »

Léo : « L’Orne, c’est le grand fleuve d’ici. »

Samuel : « Comme on est pas loin de la mer, il y a les marées dans l’estuaire. »

Max : « Et le fleuve est bordé d’une chlic et d’un chloc. »

Léo : « La slikke et le schorre Max ! »

Max : « Oui Léo, la chlic et le chloc 🙂 Tout au bout il y a la petite plage et puis, à côté, le marais. »

Samuel : « Le chemin sur lequel nous avons cheminé passe le long de l’Orne puis fait le tour du marais. »

Max : « On a pas vu beaucoup de zoisos… »

Léo : « C’est vrai. Vraiment pas beaucoup. On va pouvoir tous vous les montrer. »

Samuel : « On fait pas dans l’ordre. »

Max : « Dans l’ordre, on a eu une belle surprise. Enfin… Bonome a vu quelque chose de loin mais il a pas voulu nous dire. »

Léo : « Ni montrer les fotos. »

Samuel : « Il a souri puis il nous a demandé d’être patients. »

Max : « On verrait au retour. »

Léo : « On montre aux lecteurs tout de suite ? »

Max : « Pourquoi pas… Mais, chers lecteurs, dites-vous bien que nous on savait pas ! »

La surprise

La surprise

Léo : « On vous dit pas qui c’est ce zanimo. »

Samuel : « Parce qu’on l’a pas encore vu nous 🙂 »

Max : « Bien, maintenant on fait dans l’ordre de la promenade. A partir de la Maison de la Réserve. »

Léo : « Le début du chemin longe une phragmitaie dans laquelle il y a des rousserolles effarvattes. »

Samuel : « Comme souvent, on les a entendues mais pas vues. »

Max : « Le chemin longe quelques maisons aussi. »

Léo : « Et sous les toits, il y a des nids d’hirondelles. »

Samuel : « Le premier qu’on a aperçu est occupé par des moineaux domestiques qui élèvent leurs petits. »

Moineau domestique, Passer domesticus, Passéridés

Moineau domestique, Passer domesticus, Passéridés

Léo : « On sait qu’il y a des petits parce que les parents font des allers retours avec du manger dans le bec. »

Max : « Le moineau domestique est trop souvent négligé par les zoms. Pourtant, c’est un beau zoiso. »

Léo : « On vous montre un mâle. »

Moineau domestique, Passer domesticus, Passéridés

Max : « Mais les nids d’hirondelles sont surtout occupés par des hirondelles. »

Léo : « Il me semble qu’il y a 7 nids actifs. »

Samuel : « C’est déjà une belle colonie pour une seule maison. »

Max : « Comme vous pouvez le voir, ce sont des hirondelles de fenêtres. »

Hirondelle de fenêtre, Delichon urbicum, Hirundinidés

Hirondelle de fenêtre, Delichon urbicum, Hirundinidés

Léo : « Il y a aussi des hirondelles rustiques. Mais pas beaucoup. »

Samuel : « Elles se sont pas posées devant nous. Et elles sont pas faciles à fotoer en vol. »

Léo : « On peut pas vous en montrer. »

Max : « Mais il y a une belles fotos dans l’article du Marais de Blonville. »

Samuel : « En avançant encore, on passe à côté d’une écluse, avec un tout petit fleuve qui subit l’influence des marées. »

Au niveau de l’écluse

Léo : « A l’aller on a rien vu du tout. Mais au retour, il y avait deux chevaliers guignettes. »

Chevaliers guignettes, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Chevalier guignette, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Chevalier guignette, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Samuel : « Et une tourterelle turque. Je sais plus si on vous l’a déjà montrée. »

Tourterelle turque, Streptopelia decaocto, Columbidés

Max : « Après, on longe le chloc d’un côté et le marais de l’autre. »

Léo : « Le schorre est traversé par un petit cours d’eau. Je rappelle que le schorre est recouvert par la marée uniquement aux marées hautes de vives eaux. »

Samuel : « Les très grandes marées hautes. »

Le paysage

Max : « Il y avait pas beaucoup de zoisos : des mouettes qui rigolent, des courlis… »

Léo : « Par contre, côté marais c’était un peu mieux. »

Samuel : « Il faut dire qu’on a fait deux ou trois passages. »

Max : « Trois ! »

Léo : « C’est comme ça les zoisos. Il faut prendre son temps. Si on regarde juste en passant, comme ça, on peut rien voir du tout. »

Max : « Il faut passer, repasser, s’arrêter… »

Samuel : « Prendre son temps 🙂 »

Max : « On montre le marais ? »

Léo : « Ben oui ! Et les zoisos ! »

Le paysage

Samuel : « Au loin vous pouvez voir des mouettes qui rigolent, des goélands indéterminés et des avocettes élégantes. »

Max : « Mais il y a pas qu’eux ! »

Léo : « Ça c’est un bécasseau variable. Le seul qu’on ait vu pendant le séjour. »

Bécasseau variable, Calidris alpina, Scolopacidés

Bécasseau variable, Calidris alpina, Scolopacidés

Max : « Il nous tournait le dos. Il a pas voulu papoter avec nous. »

Samuel : « Du coup, on peut pas vous donner des nouvelles des bécasseaux variables. »

Léo : « Le guignette était trop occupé pour papoter. »

Chevalier guignette, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Max : « Lui aussi se nourrissait sur la berge. »

Samuel : « Mais il est venu quand même nous voir, discrètement. »

Léo : « L’avocette élégante est venue discrètement elle aussi. »

Max : « Parce que les zoisos osent pas tous venir nous voir. Ils ont peur que les autres soient jaloux. »

Samuel : « L’avocette on vous la montre bien. »

Max : « Bonome l’a tout fotoée 🙂 »

Avocette élégante, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Avocette élégante, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Avocette élégante, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Avocette élégante, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Léo : « J’aime beaucoup ce zoiso moi. »

Max : « Son bec recourbé vers le haut est rigolo 🙂 »

Samuel : « Moi j’aime bien ses pattes bleues. »

Avocette élégante, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Avocette élégante, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Léo : « Et puis d’un coup, un canard siffleur est sorti de la végétation. »

Max : « On était très surpris. »

Samuel : « On s’y attendait pas du tout ! »

Canard siffleur, Anas penelope, Anatidés

Canard siffleur, Anas penelope, Anatidés

Max : « Alors quand les deux autres sont apparus, on était encore plus surpris ! »

Léo : « Bonome a encore tout fotoé ! »

Canard siffleur, Anas penelope, Anatidés

Canard siffleur, Anas penelope, Anatidés

Max : « Ce jour là il a fait beaucoup des fotos. »

Samuel : « Pourtant on a pas vu beaucoup de zoisos… »

Canard siffleur, Anas penelope, Anatidés

Canard siffleur, Anas penelope, Anatidés

Léo : « Précisons que cette la foto au-dessus à gauche a été sélectionnée dans le Best-Of de Faune France ! »

Max : « La bergeronnette falvéole aussi ! »

Samuel : « Il est fort bonome 🙂 »

Max : « Terminons cet arrêt avec une dernière foto d’avocettes élégantes… »

Avocettes élégantes, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Léo : « Un peu plus loin il y a un autre observatoire. »

Samuel : « Le première arrêt c’était pas vraiment un observatoire. On a regardé par dessus les barrières. »

Max : « Là, c’est vrai observatoire. »

Le paysage

Léo : « On a revu des avocettes… »

Avocettes élégantes en vol, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Avocettes élégantes en vol, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Samuel : « Et un couple d’alouettes des champs. »

Alouette des champs, Alauda arvensis, Alaudidés

Max : « Elles étaient même pas dans un champ. Pfff ! Il va falloir leur expliquer qu’elles doivent aller dans les champs les alouettes des champs ! Ce sont pas des alouettes des marais ! »

Léo : « Tu vas les convoquer et leur faire une formation ? »

Max : « Il faudrait ! Sinon, après c’est n’importe quoi ! La porte ouverte à toutes les fenêtres ! »

Samuel : « Cousin Max, si on dit qu’elles faisaient une pause entre deux champs ? »

Max : « Il y a même de champs ici ! »

Samuel : « C’est pour ça qu’elles faisaient une pause ! Le champ le plus proche est loin alors elles se reposent avant d’y aller. »

Léo : « Petit Sam a raison. »

Max : « Et on laisse les alouettes des champs dans les marais ? »

Léo : « On laisse les zoisos aller où ils veulent ! »

Max : « D’accord… Je vois… »

Samuel : « Et ben vois ! Nous on continue le bulletin d’informations… »

Léo : « On est arrivés au bord de l’Orne. »

Samuel : « Ça fait comme un estran vaseux. »

Max : « On dit un estran pour un fleuve ? »

Léo : « Il me semble que l’estran c’est la zone qui est recouverte ou découverte en fonction des marée. »

Samuel : « Le bord du fleuve répond à cette définition… »

Max : « Alors on peut parler de l’estran du fleuve. D’accord. On y a vu des Laridés : des goélands argentés, des marins, quelques mouettes qui rigolent… »

Léo : « Et des courlis corlieux 🙂 »

Courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés

Samuel : «  Et surtout des chevaliers sylvains 🙂 »

Max : « Il y en avait trois. C’est pas tous les jours qu’on voit des chevaliers sylvains. »

Chevalier sylvain, Tringa glareola, Scolopacidés

Chevalier sylvain, Tringa glareola, Scolopacidés

Chevalier sylvain, Tringa glareola, Scolopacidés

Chevalier sylvain, Tringa glareola, Scolopacidés

Léo : « Là, bonome s’est assis. Il a bien observé tout au loin et il nous a dit de faire pareil. »

Samuel : « On voyait rien du tout. »

Max : « Vous voyez quelque chose vous ? Sur le grand banc de sable tout là-bas ? »

Léo : « Personne voit rien du tout. Sauf bonome 🙂 »

Samuel : « Alors il a fotoé pour nous montrer. »

Max : « Les fotos sont pas terribles à cause que c’est très loin et, avec la chaleur, il y a de la brume thermique. A une telle distance c’est embêtant la brume thermique. »

Léo : « Mais nous, ça nous suffit. »

Samuel : « On est très contents d’avoir vu. Même de très loin et avec la brume thermique. »

Max : « Vous voulez voir ? »

Léo : « Bien sûr que nos lecteurs veulent voir ! »

Max : « Alors regardez 🙂 »

Phoques veaux-marins, Phoca vitulina, Phocidés

Phoques veaux-marins, Phoca vitulina, Phocidés

Max : « Ce sont des phoques veaux-marins ! »

Samuel : « Vous vous rendez compte ? »

Léo : « La chaaaance ! »

Max : « Des veaux-marins ! Juste là ! »

Phoques veaux-marins, Phoca vitulina, Phocidés

Phoques veaux-marins, Phoca vitulina, Phocidés

Léo : « Juste là… Tu exagères Maxou. Ils sont un peu loin quand même ! »

Max : « Oui mais on les voit ! »

Léo : « Et vous aussi chers lecteurs ! »

Phoques veaux-marins, Phoca vitulina, Phocidés

Max : « A ce qu’il paraît il y a une petite colonie ici depuis depuis trois ans. »

Léo : « Parfois il y en a une douzaine sur le banc de sable. »

Samuel : « Ils vont plutôt sur le banc de vase. Mais là, il y avait un pêcheur à pieds alors ils sont allés sur le banc de sable. »

Max : « Des veaux-marins… Rhoooo !!! »

Léo : « C’est pas tout le monde qui en a vu des veaux-marins ! »

Samuel : « Nous oui 🙂 »

Max : « C’est grâce à bonome. Il doit parler le phoque aussi. »

Léo : « Ben oui, il est polyglotte du zanimo bonome. »

Samuel : « Il parle tout le zanimo. »

Max : « Bien, c’est sur ces magnifiques images pas terribles quand même que nous concluons cette série d’articles sur la Normandie. »

Léo : « Nous remercions encore une fois Françoise Vénérée et monsieur Yves. »

Max : « C’est grâce à eux qu’on a pu voir tout ces zanimos. »

Samuel : « Nos prochains articles seront en direct-différé depuis la Charentmaritimie ! »

Max : « Nous avons quelques belles images en stock 🙂 »

Léo : « Ah oui… Nous allons faire une page spéciale sur les régions que nous avons visitées. Il y aura les articles que vous avez peut-être déjà lus mais ils seront regroupés. »

Samuel : « On s’y met dès notre retour chez nous. »

Léo : « Pour le moment nous vous disons à bientôt ! »

Le paysage

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.