Juin, le 16 – Le Royaume des Sangliers

Max : « Amis lecteurs bonjour ! »

Léo : « Merci d’être venus nous lire ! »

Samuel : « Ça nous fait très plaisir 🙂 »

Max : « Comme souvent nous sommes en retard alors nous allons nous dépêcher. Mais sans bâcler ! »

Samuel : « Nous resterons des professionnels au service de l’information ! »

Léo : « Commençons pas vous annoncer le programme de ce bulletin d’informations en direct-différé ! »

Max : « Nous voulions voir des Odonates et des poissons pour changer un peu. »

Samuel : « Alors nous avons demandé à notre bonome adoré où nous pourrions aller. »

Léo : « Il a décidé de nous emmener au Royaume des Sangliers. »

Max : « Je sais pas si vous vous souvenez de ce Royaume. Nous y étions allés il y a quelque temps alors qu’il y avait eu une battue pour y réduire la population de sangliers. »

Samuel : « J’étais pas encore là moi. »

Max : « Et nous, on avait eu peur à cause des sangliers ! »

Léo : « Mais là, on a été très courageux et on a même pas eu peur ! »

Samuel : « On savait que bonome nous protégerait avec son couteau ! »

Max : « Bon, vous vous doutez bien qu’ensuite on a eu envie de continuer d’inspecter. »

Léo : « C’est comme ça que nous allâmes à nos endroits habituels : Petit Royaume Sauvage et Grand Étang. »

Samuel : « C’est parti pour les Odonates ! »

Max : « On en a vu quelques uns mais ils sont difficiles à fotoer. Je vous rappelle que les Odonates sont découpés en Demoiselles ou Zygoptères, et Messieurs ou Anisoptères. »

Léo : « Les livres d’Odonates commencent toujours par les Demoiselles. Est-ce par galanterie ? »

Samuel : « On sait pas 🙂 Mais on va faire comme eux. »

 

Agrions jouvencelles, Coenagrion puella, Coenagrionidés
Agrions jouvencelles, Coenagrion puella, Coenagrionidés

Max : « Eux, ce sont des agrions jouvencelles in copula. C’est étrange l’accouplement chez les Odonates. On vous l’a déjà expliqué mais une révision s’impose. »

Léo : « C’est parce que le mâle a un organe copulatoire secondaire situé sur le second segment abdominal. Il y place ses spermatozoïdes puis il attrape la femelle par le cou grâce aux pinces situées au bout de son abdomen. »

Samuel : « Ensuite, la femme replie son abdomen pour s’inséminer elle-même. »

Max : « Ce qui explique qu’ils se retrouvent dans ces positions étranges. »

Léo : « Sinon, on a surtout observé des Anisoptères, comme ces libellules à quatre tâches. »

Libellule à quatre tâches, Libellula quadrimaculata, Libellulidés

Libellule à quatre tâches, Libellula quadrimaculata, Libellulidés

Libellule à quatre tâches, Libellula quadrimaculata, Libellulidés

Libellule à quatre tâches, Libellula quadrimaculata, Libellulidés

Samuel : « On sait pas vraiment si ce sont des femelles adultes ou des juvéniles. Chez les Zygoptères les juvéniles ressemblent souvent aux femelles adultes. »

Léo : « On a pas encore vraiment pris le temps d’étudier ça en détail. »

Max : « Comme libellule, il y a aussi la libellule fauve. On en a vu jusque quatre en même temps ! Mais il y en a beaucoup plus que ça ! »

Libellule fauve, Libellula fulva, Libellulidés

Libellule fauve, Libellula fulva, Libellulidés

Léo : « Elles aussi sont in copula 🙂 »

Libellule fauve, Libellula fulva, Libellulidés

Libellule fauve, Libellula fulva, Libellulidés
Libellule fauve, Libellula fulva, Libellulidés

Samuel : « On peut expliquer la ponte peut-être. C’est pas pareil chez tous les Odonates. Mais la ponte a souvent lieu juste après l’accouplement. La ponte peut se faire en tandem. C’est quand le mâle reste accroché à la femelle pendant qu’elle pond pour être sûr qu’elle se fasse pas féconder par un autre mâle. Ou alors, la femelle pond seule. Là aussi il y a plusieurs possibilités. La ponte peut se faire dans l’eau, dans des végétos immergés, dans l’écorce de végétos aériens… »

Max : « Ensuite il y a la larve. La larve peut vivre jusqu’à quatre ans dans l’eau ! »

Léo : « Puis elle grimpe le long d’un végéto et la métamorphose se fait en quelques heures. L’adulte sort du cocon. On appelle ça l’émergence. »

Max : « On en a jamais vu. Mais on connaît un peu les exuvies. J’en ai dans ma collection. »

Léo : « Oulala ! Max ! Si bonome t’entendait parler de ta collection ! »

Samuel : « ‘Max, des objets hétéroclites posés en vrac sur une étagère et prenant la poussière ne constituent pas ce que j’appelle une collection !’ »

Léo : « C’est à peu près ce qu’il dirait 🙂 »

Max : « C’est vrai que j’accumule mais que je prends pas le temps de tout classer… »

Samuel : « Finissons nos Odonates. On a vu l’orthétrum réticulé aussi. »

Orthétrum réticulé, Orthetrum cancellatum, Libellulidés

Orthétrum réticulé, Orthetrum cancellatum, Libellulidés

Max : « Oui, quelques uns. Et puis la cordulie bronzée ! Mais bonome a pas réussi à la fotoer. Zutalor ! »

Léo : « Et la petite nymphe à corps de feu. Les fotos sont pas terribles. On les montre pas. »

Samuel : « Plus d’autres espèces. On retournera les étudier. »

Max : « Ça, c’est une lepture tachetée ou strangalie tachetée… »

Lepture tachetée, Leptura (Rutpela) maculata, Cérambycidés

Samuel : « Un bien beau zanimo 🙂 »

Max : « C’était bien de se promener au bord des étangs pour chercher les Odonates. »

Léo : « Il faisait chaud. »

Samuel : « La semaine prochaine il va faire encore plus chaud ! Jusqu’à 40°C ! »

Max : « Il faudra vérifier que bonome prenne de l’eau ! »

Léo : « Sinon, on voulait voir des poissons. »

Samuel : « Les poissons ça existe même pas ! »

Max : « Petit Sam a raison ! Mais on a pas le temps d’expliquer ça. Un jour j’écrirai un article dans mes cours. »

Léo : « Tu l’as déjà fait dans tes aventures Maxou. »

Max : « Mais je me souviens plus dans quel article. En Normandie je crois. Il faudra chercher… »

Samuel : « On a vu un poisson-chat mais sans foto on a pas publié. »

Léo : « On a surtout vu des perches soleil. C’est un beau poisson. »

Perche-soleil, Lepomis gibbosus, Centrarchidés

Max : « Voilà ! On a fait les Odonates et les poissons. On peut s’arrêter là 🙂 »

Léo : « Çavapalatête ! Avec ce qu’on a vu après ! Maxou ! »

Samuel : « Cousin Léo, je pense que cousin Max polissonne encore 🙂 »

Max : « Ben oui ! Nos lecteurs se doutent bien qu’on a vu de beaux zoisos aussi et qu’on va en parler ! »

Samuel : « Mais juste quelques uns. On parle pas de tout. »

Max : « Si vous voulez savoir, allez voir sur Faune IDF ! »

Léo : « On montre le petit grébou ? »

Samuel : « Oh oui ! »

Petit Grébou, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

Léo : « La dernière fois on avait vu le parent. Là, on a vu le petit. »

Max : « Et des poules d’eau ! C’est fréquent les poules-d’eau sauf quand elles se reposent sur une branche, comme ça… »

Gallinule poule-d’eau, Gallinula chloropus, Rallidés

Samuel : « Ou alors quand elles ont une pince d’écrevisse rouge de Louisiane dans le bec ! »

Pince d’écrevisse rouge de Louisiane dans le bec d’une poule-d’eau

Léo : « C’est sûr que c’est pas commun ça 🙂 »

Max : « On sait que c’est une pince d’écrevisse rouge de Louisiane parce qu’on en a déjà vu ! Et elles tolèrent pas d’autres espèces sur leur territoire. »

Samuel : « Elles sont beaucoup plus compétitives alors quand elles sont là les autres espèces disparaissent… »

Max : « Bon, terminons cette séquence avec un chant… »

Léo : « Vous le reconnaissez ? Nous on est pas tout à fait sûrs mais ça doit être une rousserolle effarvatte. »

Max : « Si c’est bien ça on en a vu et entendu au moins six ! »

Samuel : « Ce qui veut dire qu’il y a plus, forcément. Ce serait surprenant qu’on les ait toutes vues. »

Max : « D’accord avec petit Sam ! On passe à la suite ? »

Léo : « Et si on le racontait comme ça s’est passé ? »

Samuel : « Moi je veux bien ! »

Max : « On peut essayer. »

Dimanche 16 juin vers 17h au Royaume des Sangliers…

Max : « Bon, moi j’en ai assez d’observer les Odonates sur ce ponton. »

Léo : « Surtout qu’on est en plein soleil ! Je commence à avoir trop chaud. »

Max : « Bonome, on va faire un tour dans la forêt ? On sera à l’ombre et on aura un peu moins chaud. »

Le chevalier : « Si vous voulez. Pochez vous. »

Samuel : « On est installés ! »

Max : « C’est parti Megapus ! »

Léo : « Il y a un pic épeiche ! »

Le chevalier : « Vu ! … Fotoé ! »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Max : « Bravo bonome ! »

Le chevalier : «  Chut ! Écoutez ! »

Léo : « Je reconnais pas… »

Samuel : « Ça, c’est un petit qui piaille pour avoir du manger ! »

Max : « Un petit qui ? Et iléou ? »

Le chevalier : « Chuuut ! Mmmmmm… Il doit être dans cet arbre mort… Oui ! »

Max : « Bonome ! Tu vas où là ! Le zoiso est là et toi tu pars à l’opposé ! Et dans les ronces en plus ! Non mais tu vas pas bien dans ta tête toi ! »

Léo : « Maxou, bonome cherche un bon angle pour fotoer ! »

Max : « C’est pas une raison pour aller dans les ronces ! »

Le chevalier : « Allez-vous donc vous taire ! »

Max : « Un adulte ! Il nourrit le petit ! »

Léo : « Fotoé ? »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Le chevalier : « Oui, mais nous sommes trop près et la lumière n’est pas terrible. Je vais essayer de trouver un autre angle… »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Max : « Tu vois que c’était pas la peine de te griffer les jambes et les cuisses dans les ronces ! »

Le chevalier : « Je voulais essayer… Mmmm… Oui, ici, ça devrait aller. »

Samuel : « Sur le ponton en plein soleil… Exactement au même endroit que pour observer les Odonates… »

Léo : « Un adulte arrive ! »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Max : « Il va nourrir son petit ! »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Max : « Le parent est parti ! »

Léo : « Bonome, tu fotoes le petit qui sort la tête ? »

Le chevalier : « J’essaye mon Léo. Je fais de mon mieux. »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Samuel : « Ta position a pas l’air confortable. »

Le chevalier : « Le nid est loin et il vaut mieux que je m’appuie pour fotoer mais la rambarde est un peu basse. Ce n’est effectivement pas confortable. J’ai mal au cou et à l’épaule comme ça. »

Max : « Le parent revient ! Le rate pas bonome ! Le rate pas ! »

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Pic épeiche, Dendrocopos major, Picidés

Le chevalier : « Max, mon petitours, je pense que je ne l’ai pas raté 🙂 »

Max : « Bravo mon bonome ! Bon, si on allait ailleurs ? »

Le chevalier : « Où voulez-vous aller ? »

Max : « Léo ? Petit Sam ? »

Samuel : « Je sais pas trop… »

Léo : « Moi non plus… A cette heure ci… »

Max : « Bon, quand on sait pas trop où aller ça se termine toujours pareil ! Bonome, en route pour le Grand Étang ! »

Plus tard…

Max : « Bonome, tu t’arrêtes où, là ? »

Le chevalier : « Ben ici Maxou 🙂 »

Max : « Ben voilà ! Tu recommences ! Ici, c’est pas accessible. Soit il y a des ronces et des orties, soit c’est la vase que tu vas t’enfoncer jusqu’aux aisselles ! Faut pas aller là bonome ! »

Le chevalier : « J’ai envie de voir. »

Max : « Il a envie de voir… Mais c’est tout vu ! »

Léo : « Maxou, tu le connais quand même ! Tu crois qu’il va t’écouter ? »

Max : « Il devrait ! »

Léo : « Max, il sait qu’il va marcher dans les végétos, dont les ronces et les orties, qu’il va s’envaser les pieds, qu’il va se faire dévorer par les moustiques… Il sait AUSSI que ça sert à rien parce qu’on va rien voir du tout. »

Max : « En conclusion, nous pouvons dire que notre cher bonome va pas bien dans sa tête. »

Samuel : « Ça sent bon. »

Le chevalier : « Ce sont les Lamiacées petit Sam : les menthes, les mélisses et toutes celles dont je ne retiens jamais les noms… »

Samuel : « J’aime beaucoup. »

Le chevalier : « Moi aussi 🙂 »

Samuel : « Tu te griffes pas trop les jambes bonome ? Pour ta première sortie en bermuda… »

Le chevalier : « Pas grave… Regarde moi ça mon petitours… »

Le Petit Royaume Sauvage dans sa partie sauvage

Samuel : « C’est magnifique. Merci bonome. »

Max : « Petit Sam, tu l’encourages là ! Oui, c’est magnifique mais il pourrait se perdre ! Se blesser ! Se faire piquer par des zanimos qui transmettent des maladies ! »

Léo : « Maxou. »

Max : « Oui Léo. »

Léo : « Il est comme ça bonome. C’est un détour d’une heure. L’aller et le retour c’est juste de la marche sans rien voir. Pour arriver ici il y a au moins 10 minutes dans les végétos et la vase. Mais pour bonome, ce paysage vaut tout l’or du monde. Et pour toi aussi d’ailleurs. Je le sais bien. »

Max : « Alors on le laisse faire ? »

Léo : « On a pas vraiment le choix. On y est ! »

Max : « Bonome, fais une pause. Assieds toi et gratouille nous le front. »

Le chevalier : « C’est si gentiment demandé 🙂 »

Les petizours : « Rrrroooonnnn rrrroooonnnn… »

Au Grand Étang…

Léo : « Oulala ! Regardez la mouette qui rigole ! »

Samuel : « Elle est toute déplumée ! La pauvre ! »

Une mouette qui rigole déplumée, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Une mouette qui rigole déplumée, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Max : « Elle doit avoir la maladie. Mais on peut rien faire… »

Léo : « Ses copines mouettes se méfient. Elles la laissent un peu à l’écart. »

Des mouettes qui rigolent, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Samuel : « Elle est en quarantaine. C’est peut-être pas grave mais elles ont raison les autres mouettes qui rigolent. On sait jamais… »

Max : « Il y a pas beaucoup des zoisos. Ça fait longtemps que je l’ai pas vu aussi calme ce Grand Étang… »

Léo : « C’est vrai. C’est étrange. Ils sont où les zoisos ? »

Max : « Je dirais bien qu’ils sont partis au Royaume Secret mais j’attirerais encore vos sarcasmes. »

Samuel : « Je commence à y croire, moi, au Royaume Secret. Il faut bien qu’ils soient quelque part les zoisos. Et ils doivent en avoir assez d’être observés. Surtout quand un zoiso rare est signalé. Tous les ornithos viennent le voir ! »

Max : « Et les zoisos sont pas tranquilles dans ce Royaume ! Alors ils vont au Royaume Secret ! »

Léo : « 🙂 Bonome, regarde parmi les foulques là-bas… »

Le chevalier : « Bien vu Léo ! »

Un fuligule milouin mâle (Aythya ferina, Anatidés) parmi les foulques macroules (Fulica atra, Rallidés)

Max : « Un fuligule milouin en plumage nuptial ! Qu’est ce qu’il fait là ! »

Léo : « Il a oublié de migrer. »

Samuel : « Héron cendré à contre-jour ! »

Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

Max : « On aime beaucoup les hérons cendrés nous, mais pour en arriver à les fotoer comme ça c’est vraiment qu’il y a pas beaucoup des zoisos… »

Samuel : « Il y a goupil ! »

Léo : « Ouhou ! Goupil ! On est lààààà ! »

Max : « Tu vas lui faire peur ! »

Léo : « Meu non ! Je voudrais qu’on se domestique l’un l’autre et qu’on deviennent amis. »

Max : « Mouai… »

Samuel : « Bonome, montre les fotos s’il te plaît. »

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Samuel : « Il a pas la queue rase et il est pas famélique… »

Max : « C’est pas le même que la dernière fois. »

Léo : « Et la dernière fois c’était pas le même que celui de la fois précédente… »

Samuel : « Il y a deux goupils ! »

Max : « Normalement c’est un zanimo solitaire ! »

Léo : « Normalement oui. Mais c’est quoi normalement ? »

Max : « Pas envie de philosopher moi. Fais dans ta tête Léonou 🙂 Il y a un petit gravelot… »

Petit gravelot, Charadrius dubius, Charadriidés

Petit gravelot, Charadrius dubius, Charadriidés

Léo : « Dis donc petit gravelot ! On attend tes petits, nous ! »

Samuel : « Tu veux pas nous dire où il est ton nid ? »

Max : « On pourrait même pas aller voir… »

Léo : « Bien bien bien… Pas de zoiso… »

Samuel : « Bonome, qu’est ce que tu observes ? »

Le chevalier : « Les oiseaux dans la végétation… »

Samuel : « Tu en vois ? »

Max : « Bien sûr qu’il en voit ! C’est bonome quand même ! Dis nous bonomou ! »

Le chevalier : « Pouillot… »

Max : «  Aïe ! Tu l’as entendu ? »

Le chevalier : « J’ai entendu un ou plusieurs pouillots fitis oui. Mais celui-ci je ne l’ai pas vu chanter… »

Pouillot fitis, Phylloscopus trochilus, Phylloscopidés

Pouillot fitis, Phylloscopus trochilus, Phylloscopidés

Max : « Aïe ! »

Samuel : « Je rappelle à nos lecteurs que nous connaissons pas bien les pouillots. Sauf avec les oreilles 🙂 On reconnaît bien leur chant maintenant mais si le zoiso chante pas au moment où on l’observe on a parfois des doutes. Comme là… »

Léo : « J’ai entendu des véloces mais plus loin. Ça doit être un fitis… »

Max : « Il y a des fauvettes grisettes… Je dirais même qu’il y a un couple avec des petits. »

Fauvette grisette, Sylvia communis, Sylviidés

Fauvette grisette, Sylvia communis, Sylviidés

Fauvette grisette, Sylvia communis, Sylviidés

Fauvette grisette, Sylvia communis, Sylviidés

Samuel : « Et là c’est un pouillot fatigué. »

Un pouillot fatigué

Max : « Phylloscopus fatigus 🙂 »

Le chevalier : « Moi aussi je fatigue. »

Léo : « Alors on rentre bonome. Allez, c’est parti ! »

Un peu plus tard, en arrivant à l’autre observatoire où est la monture de notre petite troupe…

Léo : « Il y a des hypolaïs polyglotte ! »

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Max : « Au moins deux ! »

Samuel : « On entendrait pas des petits qui piaillent pour avoir du manger ? »

Max : « Sont-ce les petits hypolaïs ? »

Léo : « Ce serait logique. »

Samuel : « L’adulte ! »

Max : « Il va où ? Suis le bonome ! »

Léo : « Il est là ! »

Samuel : « Il a attrapé une sauterelle qu’on sait pas qui c’est 🙂 »

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés
Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Max : « Il s’envole avec ! »

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Samuel : « Code 16 ! »

Léo : « C’est pour ses petits ! »

Max : « Pauvre Gemini Criquet… Il est tout mort et il va se faire dévorer… »

Léo : « Mais son sacrifice aura pas été vain ! »

Samuel : « Un petit hypolaïs aura grandi grâce à lui ! »

Le chevalier : « Les machins, pochez-vous ! »

Max : «  On est pas des machins ! »

Léo : « On est des petizours ! »

Max : « C’est quand même pas difficile à retenir ! Pe-ti-zours ! »

Le chevalier : « D’accord. En route les machins ! »

Au Petit Royaume Sauvage…

Le chevalier : « Juste un petit passage ! »

Max : « Oui bonome. »

Léo : « Bien bonome. »

Samuel : « Merci bonome ! »

Bon, en fait on est restés un peu plus longtemps qu’un petit passage. Bonome se baladait de gauche à droite, comme ça, puis il a fini par s’asseoir sur une souche en observant les tariers pâtres…

Tarier pâtre femelle, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier pâtre femelle, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier pâtre mâle, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier pâtre mâle, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Puis il s’est levé pour aller voir les milans noirs, là où on pense qu’il y a le nid. Je crois qu’on avait bon, qu’il y avait bien un nid. Parce que les milans noirs, ça vit pas en groupe. Sauf si le groupe c’est la famille.

Milans noirs, Milvus migrans, Accipitridés

Milans noirs, Milvus migrans, Accipitridés

Milans noirs, Milvus migrans, Accipitridés

Sept milans noirs d’un coup ! Et vlan les milans noirs ! On voit pas le septième parce qu’il est un peu en retrait. C’est le timide de la famille 🙂 En toute logique, il y a la maman, le papa et les cinq petits 🙂 On peut dire que la nidification est réussie 🙂

Voilà, on se quitte avec une grenouille verte indéterminée.

Grenouille verte indéterminée, Pelophylax sp., Ranidés

Ah oui, la semaine prochaine on va pas faire le bulletin d’informations en direct-différé. On a bien inspecté mais on a rien vu d’exceptionnel. On est retournés voir des Odonates. Alors on va faire une page spéciale Odonates mais à notre rythme. C’est compliqué de faire une page spéciale. Alors soyez patients amis lecteurs ! Vous nous retrouverez quand même bientôt !

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.