Mai, le 2 – Le Royaume des Sternes de Mer (17)

Max : « Bonjour à tous ! »

Léo : « Soyez les bienvenus pour notre dernier bulletin d’informations en direct-différé depuis la Charentmaritimie ! »

Samuel : « En très différé alors ! »

Max : « Ben oui mais on a pas que ça à faire ! »

Léo : « Nous sommes déjà en chemin pour rentrer chez nous. »

Samuel : « Mais on a fait une halte au Royaume des Sternes de Mer pour dire au revoir à la mer. »

Les petizours

Max : « Comme vous pouvez le voir, elle est pas là la mer… »

Léo : « Elle est tout là-bas. »

Samuel : « Alors, en attendant qu’elle revienne et que les zoisos se concentrent sur le reposoir, on va inspecter le Petit Royaume qui est là-bas, pour voir si il y a des passereaux. »

Max : « Nous y allons de ce pas ! Nous informons nos chers lecteurs que ce bulletin d’informations sera un peu abrégé. »

Léo : « A cause qu’on est très en retard. »

Samuel : « Et on sait déjà que dans le prochain bulletin il va y avoir des beaux zoisos rholala ! »

Max : « N’en dites pas trop cher petit Sam ! »

Léo : « J’entends une cisticole des joncs ! »

Max : « Cisticola juncidis, Cisticolidés ? »

Léo : « Absolument ! »

Samuel : « Là ! Mâle chanteur ! Code atlas 3 ! »

Cisticole des joncs Cisticola juncidis, Cisticolidés

Max : « Nous en avions déjà vu mais pas encore fotoé ! »

Léo : « C’est maintenant chose faite ! »

Samuel : « Les tourterelles des bois on les a déjà vues et fotoées. On en parle quand même ? »

Max : « Ben oui ! Les tourterelles des bois, quand même ! »

Tourterelles des bois Streptopelia turtur, Columbidés

Léo : « Serait-ce un couple dans son habitat pendant la période de nidification ? »

Samuel : « Vous suggérez le code atlas 4 cher cousin Léo ? »

Léo : « Tout à fait ! »

Max : « Alors elles vont faire des œufs ! »

Samuel : « C’est dommage qu’on parte. On verra pas tous les petits d’ici… »

Max : « Mais nous verrons les petits de chez nous ! Je pense qu’il est temps d’aller au bord de mer… »

Léo : « Allons-y ! »

Flambé Iphiclides podalirius, Papilionidés

Max : « Nous revoici donc en bord de mer. Nous cheminons sur le chemin littoral. Cher Léo, pourriez-vous nous parler des Laridés ? »

Léo : « Je peux ! Il y a les espèces habituelles comme vous pouvez le voir sur ces fotos… »

Des Laridés

Léo : « Il y a là des goélands marins encore immatures (Larus marinus), des goélands bruns (Larus fuscus), des leucophées (Larus michaellis) et quelques cendrés (Larus canus). Bien évidemment il y a également des mouettes qui rigolent (Chroicocephalus ridibundus). »

Des Laridés

Max : « Merci cher Léo. Passons à la question que tout le monde se pose ! Y a-t-il des sternes au Royaume des Sternes de Mer ? »

Léo : « Service minimum ! Il y a que deux sternes caugek ! »

Max : « Il y en a quand même ! Avez-vous des fotos ? »

Léo : « Bien sûr ! Et ce malgré la grisaille qui s’aggrave de minute en minute ! »

Sterne caugek, Sterna sandvicensis, Laridés

Max : « Merci beaucoup pour ces nouvelles de Laridie cher Léo. Petit Sam, de quoi allez-vous nous parler ? »

Samuel : « Si j’étais un polisson comme vous je vous parlerais des limicoles 🙂 « 

Max : « Ah non ! Pas de limicoles entre nous ! »

Samuel : « Le terme est pourtant bien pratique à défaut d’avoir une réalité biologique. Par endroits l’estran est recouvert d’une marée de chevaliers gambettes, de bécasseaux variables, de petits gravelots… »

Max : « Montrez nous ça petit Sam ! »

Charadriidés et Scolopacidés

Tout pareil 🙂

Max : « Merci cher petit Sam mais nous connaissons déjà bien ces zoisos. Avez-vous rien d’un peu plus inhabituel ? »

Samuel : « Inhabituel non. Mais un peu plus rare oui 🙂 Commençons pas les courlis courlieu… »

Courlis corlieu Numenius phaeopus, Scolopacidés

Samuel : « La raie beige sur la calotte et le bec court permettent bien d’identifier ce courlis. Je précise que les individus que nous observons ici sont en halte migratoire. Ils nichent pas dans la région. »

Max : « Merci petit Sam. »

Samuel : « Je passe donc aux barges rousses. Il y en a quatre apparemment. Elles étaient là-bas, sur l’estran, et ont décidé de rejoindre leurs cousins courlis corlieu sur le reposoir. Nos cher bonome a réussi de jolies fotos en vol. »

Barges rousses, Limosa lapponica, Scolopacidés

Samuel : « La teinte rousse dominante montre qu’elles sont en plumage nuptial. Notons qu’elles aussi sont en halte migratoire. »

Léo : « La région est une grande halte pour les migrateurs. Cette région, allant du Marais Poitevin au Marais de la Charmante Petite Ville, est l’une des zones les plus importantes sur la route de beaucoup de migrateurs. Elle offre une multitude de milieux qui leur conviennent à merveille : les estrans, les vasières, les marais, les landes… »

Max : « Il est donc important de protéger ces zones ! »

Samuel : « Tout à fait cousin Max ! Rappelons que pour protéger une espèce il faut avant tout protéger son habitat ! »

Max : « Sinon ça sert à rien ! »

Barges rousses et courlis corlieu sur le reposoir

Samuel : « Pour terminer je voudrais vous présenter deux bonnes surprises ! Une bande d’huîtriers-pies se promenaient sur l’estran avant d’aller, eux aussi, se reposer sur le reposoir. »

Huîtriers-pies en vol, Haematopus ostalegus, Haematopodidés

Samuel : « Et puis nous vîmes des pluviers argentés en plumage nuptial ! »

Max : « Nooon ? »

Samuel : « Siii ! 🙂 « 

Léo : « Quelle belle rencontre ! »

Pluvier argenté Pluvialis squatarola Charadriidés

Samuel : « Il y avait aussi quelques juvéniles… »

Samuel : « Voilà en ce qui concerne les Charadriiformes ! »

Max : « Merci beaucoup petit Sam ! Ce bulletin d’informations en direct-différé est maintenant terminé ! »

Léo : « Nous nous retrouverons par chez nous ! »

Samuel : « Et nous vous disons : à bientôt ! »

La mer…

Au revoir la mer. Et prends soin de tes zoisos…

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.