Avril, le 20 – Royaumes des Mandarins et des Ecureuils

Max : « Bonjour à tous ! Bienvenus dans notre bulletin d’informations en direct différé depuis le Royaume des Écureuils et le Royaume des Mandarins. Aujourd’hui nous nous sommes dispersés afin de vous fournir des informations plus complètes. Léo, où êtes-vous ? »

Léo : « Bonjour cher Max ! Bonjour à vous amis lecteurs ! Je chemine actuellement sur les chemins en profitant de la beauté du printemps. »

Max : « Pouvez-vous nous en dire plus ? »

Léo : « Je peux ! Nous vous avons déjà présenté des plantes à fleurs du printemps, les plus précoces notamment. Il me semble que nous vous avons montré les anémones sylvie, les ficaires fausses-renoncules… Il se trouve que ces jolies plantes à fleurs se développent avant que les arbres aient des feuilles. Or les arbres ont bourgeonné et il y a de plus en plus de feuilles et de moins en moins de lumière dans le sous bois. »

Max : « Ce qui rend le fotoage un peu difficile… »

Léo : « Tout à fait cher Max ! Nous entendons plus les zoisos que nous les voyons. »

Max : « Et les fleurs ? »

Léo : « Et bien il y en a mais ce sont plus les mêmes. Actuellement les bords de chemins se couvrent de lamiers, jaunes, de stellaires holostées, d’euphorbes… »

Max : « Pouvez-vous nous montrer ces beaux végétos ? »

Léo : « C’est ce que je m’apprêtais à faire 🙂 « 

Lamier jaune Lamium galeobdolon, Lamiacée
Stellaire holostée, Stellaria holostea, Caryophyllacées Euphorbe, Euphorbbia sp., Euphorbiacées
Jacinthe des bois Hacinthoides non-scripta, Lilliacées

Max : « Quelles belles plantes à fleurs ! »

Léo : « Le sous-bois est couvert de ces jolies jacinthes trop souvent méprisées… »

Max : « Merci beaucoup cher Léo de nous faire profiter de toute cette beauté ! Petit Sam, où vous trouvez-vous et que voyez-vous ? »

Samuel : « Je me trouve quelque part entre le Royaume des Mandarins et celui des Écureuils et je me concentre surtout sur les zoisos. J’entendais notre cher cousin Léo parler de l’apparition des feuilles sur les arbres et des problèmes de fotoage que cela posait. Je confirme : il est très difficile de fotoer les zoisos ! »

Max : « Je suppose que vous avez quand même des images à nous proposer ! »

Samuel : « Oui, bien sûr 🙂 Notre fotoeur fait toujours des miracles 🙂 Comme pour ce merle noir… »

Merle noir, Turdus merula, Turdidés

Samuel : « Les merles noirs sont très agités. J’en ai vu plusieurs transporter des insectes dans leur bec. Ils doivent les apporter à leurs petits dans les nids. Rappelons que les merles sont des zoisos qui s’observent surtout dans les fourrés. On les voit à faible hauteur. Ce sont de vrais acrobates qui sont capables de se faufiler rapidement entre les branchages pour se mettre à couvert ! »

Max : « Ce qui fait que nous les voyons rarement. Le plus souvent nous les apercevons en train de se sauver. D’autres passereaux ? »

Samuel : « Des mésanges ! Il y en a partout ! Certaines paradent, d’autres collectent de la nourriture pour leur petits, d’autres encore visitent les quelques appartements encore disponibles comme cette mignonne petite mésange bleue… »

Mésange bleue Cyanistes caeruleus, Paridés

Max : « Si je comprends bien les mésanges font des codes atlas très variés… Je vois que vous êtes dans le secteur du pic noir. Des nouvelles du ‘Pics-Challenge’ ? »

Samuel : « Ce serait plutôt le ‘Bide-Challenge’… Pour le moment aucune foto de pic ! Pourtant j’ai entendu pic-pic, le pic noir et même un pic épeichette ! »

Léo : « Un pic épeichette ? Rhooo la chaaance ! »

Samuel : « Entendu seulement ! Son tambourinage est très doux et très rapide. »

Max : « Quoi d’autre ? »

Samuel : « Les étourneaux ! Ils nichent de partout et font des tas de code atlas ! Je dirais qu’ils vont jusqu’au code 16 : adulte vu transportant de la nourriture pour les petits. Et puis il y a des sittelles torchepots… »

Sittelle torchepot Sitta europaea, Sittidés

Max : « Je vous interromps cher petit Sam ! Monsieur Crécerelle vient de se poser juste là ! Oulala ! »

Monsieur Crécerelle Falco tinnunculus, Falconidés

Max : « Euh… Je crois qu’il m’a repéré… »

Léo : « Je vous suggère un repli stratégique cher Maxou. Mettez vous à l’abri. »

Max : « C’est ce que je fais. »

Samuel

Samuel : « Alors je reprends l’antenne le temps que notre cher cousin Max se cache tout au fond de la poche de notre cher bonome 🙂 Je viens d’arriver à la Mare en Haricot et les tortues écrites sont encore là ! »

Tortues écrites Tachemys scripta-machin, Eumynidés

Léo : « Merci pour cette information cher petit Sam ! Je viens d’arriver à la mare du Royaume des Mandarins ! »

Max : « Et y a-t-il des mandarins au Royaume des Mandarins ? »

Léo : « Oui oui ! Oulala ! Quatre mâles et deux femelles ! »

Canard mandarin mâle, Aix galericulata, Anatidés

Léo : « Il y a également deux couples de colverts et des gallinules poule-d’eau qui se chamaillent comme de simples foulques… »

Canard colvert mâle, Anas platyrhynchos, Anatidés

Max : « Cher Léo, auriez-vous interrompu une séance de chat-perché chez les canards ? »

Léo : « J’ai rien interrompu du tout ! Les canards se perchent et c’est très bien comme ça ! Mais… Mais que vois-je !!! « 

Samuel : « Que voyez-vous cher cousin Léo ? »

Léo : « Des têtards ! Il y en a plein ! Des tas de têtards ! »

Des têtards…

Samuel : « Rappelons que le mot têtard vient de la morphologie de ces larves d’Anoures. A cet âge ils sont formés d’une énorme tête prolongée par une courte queue étroite. Ce sont des grosses têtes 🙂 « 

Max : « J’aperçois monsieur Miguel ! Il me fait signe d’approcher… Bonjour monsieur Miguel 🙂 Vous avez vu la chouette ? Chouette alors ! »

Chouette hulotte Strix aluco Strigidés

Max : « La chouette fait sa toilette comme un bon gros chat 🙂 Monsieur Miguel me propose de faire le tour pour mieux la voir… Nous avançons… La voilà ! »

Notre amie la chouette 🙂

Léo : « Cher Maxou, pendant que vous papotiez avec monsieur Miguel petit Sam m’a rejoint et nous avons rencontré madame Viviane. Elle nous a gentiment raconté l’histoire de Patte Cassée. »

Max : « Alors je vous cède l’antenne pendant que je profite des connaissances de monsieur Miguel. »

Léo : « Il y a quelques temps de cela madame Viviane a fait la connaissance d’une pic épeiche blessée à la patte. Cette pauvre pic épeiche est bien embêtée puisque les pics ont besoin de leurs  doigts pour grimper le long des arbres. Mais Patte Cassée s’est adaptée. Elle se nourrit au sol 🙂 Malheureusement sa blessure s’est aggravée et ses doigts sont tombés. Elle a un moignon à une patte. Alors ça c’est encore compliqué pour elle. Mais elle est pas bête Patte Cassée. Elle a trouvé une solution pour se nourrir. Regardez… »

La ruse de Patte Cassée

Léo : « Vous voyez ces petits trous ? C’est Patte Cassée qui les a fait avec son bec. Comme ça elle peut y coincer les graines de charmes. C’est juste la bonne taille. Puis elle en éclate délicatement le tégument à coup de bec et se régale des cotylédons. »

Samuel : « Mais d’après madame Viviane, elle est quand même bien embêtée pour se gratter Patte Cassée. Elle peut pas se gratter du côté du moignon alors son plumage est pas bien entretenu de ce côté là. »

Léo : « Nous remercions chaleureusement madame Viviane pour ces belles informations. »

Max : « D’autant que monsieur Miguel connaît tout lui aussi ! Il vient de me raconter une autre histoire de Pics et de Mésanges. »

Samuel : « Ils connaissent bien ces Royaumes tous les deux ! Arbre par arbre. ‘Alors là il y a ça… Là il y a ça…' »

Max : « Ben oui 🙂 Bien, je vous raconte le drame qui se joue sous nos yeux… »

Monsieur Pic épeiche Dendrocopos major, Picidés

Max : « Là, c’est monsieur pic épeiche. Il a l’air gentil comme ça mais je crois que je vais le gronder ! »

Léo : « Que se passe-t-il cher Maxou ? »

Max : « Et bien… Regardez… »

Le lieu du drame

Max : « Sur cet arbre il y a au moins trois appartements. L’un se trouve en haut de la foto, sur la gauche de l’arbre. C’est là qu’habitent monsieur et madame Épeiche. Monsieur Épeiche se trouve à l’ouverture de l’appartement de monsieur et madame Charbonnière qui se sont installés à environ 1,5 mètre des Épeiches. On pourrait penser que la cohabitation se passe bien, entre voisins attentionnés. Eh bien non ! J’ai vu, et je peux en témoigner devant le juge, que monsieur Épeiche fait rien qu’à embêter monsieur Charbonnière ! Et là, si il est à la porte des Charbonnières, c’est pas pour une visite de courtoisie ! Il veut les déloger ! Ou pire : détruire leur couvée ! »

Léo : « Vous êtes sûr cher Max ? »

Max : « Je peux en témoigner devant le juge je vous dis ! Monsieur Épeiche est très mal intentionné à l’égard des Charbonnières ! »

Samuel : « C’est un drame qui se joue ! Mais notre éthique nous interdit d’intervenir. »

Léo : « Je suppose que les Charbonnières sont un jeune couple qui connaissait pas les enjeux de bien choisir ses voisins… »

Max : « Bonne hypothèse cher Léo. Je crois qu’on les y reprendra plus ! »

Samuel : « Monsieur Miguel vous a t-il transmis d’autres informations ? »

Max : « Ben oui ! Il connaît tout ici ! Et j’ai un scoop ! »

Léo : « Un scoop ? »

Samuel : « Quel scoop ? »

Max : « Il y a des hulloteaux ! »

Samuel : « Des hulloteaux ? »

Max : « Oui, des hulloteaux 🙂 « 

Léo : « Les vîtes-vous cher Max ? »

Max : « Non, j’eus pas cette chance mais j’ai quand même des fotos ! Monsieur Miguel a tout filmé et il veut bien qu’on utilise ses fotos ! »

Samuel : « Rhooo la chaaance ! »

Max : « J’envoie les images ! »

Les hulloteaux Des petits de la hulotte

Léo : « Rholalaaa ! »

Samuel : « Des hulloteaux !!! »

Max : « Oui 🙂 Rholala rho la chance ! Monsieur Miguel me propose d’aller rendre visite à la perruche à collier bleue. Je vous suggère de nous rejoindre. Nous pourrions nous retrouver dans l’allée des Écureuils. »

Léo : « Nous arrivons 🙂 « 

Un peu plus tard…

Max : « Nous voici donc en direct différé depuis le pied du nid de la perruche bleue mais il semblerait qu’elle couve et elle sort pas. »

Léo : « Mais nous pouvons utiliser d’anciennes fotos de monsieur Miguel et madame Viviane. »

Max : « Notre cher bonome nous signale qu’il lui est arrivé de croiser une perruche jaune… »

Une perruche jaune

Max : « Moi je propose que le bleue et la jaune fasse des œufs ensemble comme ça les petits seraient bien verts 🙂 « 

Léo : « Oui cher Max. Madame Viviane et monsieur Miguel nous signalent qu’ils doivent nous quitter pour le moment. Nous les remercions chaleureusement pour toutes les informations qu’ils nous ont transmises. »

Samuel : « C’est bien agréable de rencontrer des zoms qui aiment les zanimos et qui connaissent aussi bien les Royaumes. »

Max : « Oulala oui ! Bien, je propose que nous refassions un petit tour avant de rentrer. Après tout nous sommes en vacances et les copies de bonome vont se corriger toutes seules 🙂 « 

Le chevalier : « Ah ? Tu as trouvé une solution ? »

Max : « Non, mais tu vas pas faire les douze paquets aujourd’hui alors on continue ! »

Léo : « On pourrait essayer de trouver les hulloteaux ! »

Max : « Bonne idée ! Bonome, en route ! »

Le chevalier : « Tu me guides ? »

Max : « Je te guide 🙂 D’abord, tu suis le troglodyte qui est là… »

Troglodyte mignon Troglodytes tout ça…

Samuel : « Il a de la mousse dans le bec ! Transport de matériel ou construction d’un nid : code atlas 10 ! Euh.. C’est quoi ça ? »

Mouche scorpion, Panorpa sp.,

Max : « Tu connais pas ? C’est une mouche scorpion, genre Panorpia, ordre des Mécoptères. On dit mouche scorpion parce que chez le mâle l’extrémité de l’abdomen est enroulé et fait comme une queue de scorpion. Mais ça pique pas. Il y en a beaucoup d’espèces et c’est compliqué de les distinguer alors on va juste dire Panorpia sp. et ça suffira. »

Samuel : « Merci cousin Max. »

Le chevalier : « Je vais où maintenant ? »

Max : « Tu vois la grive ? Ben tu vas par là ! »

Grive musicienne Turdus philomelos, Turdidés

Max : « Elle collecte des insectes ! »

Samuel : « Code 16 ! »

Léo : « Donc il y a des petites grives musiciennes pas loin ! »

Max : « Les grives, il y en a toute l’année ! Mais c’est pas les mêmes ! L’hiver il y a les mauvis et les litornes. Puis elles partent et ce sont les musiciennes et les draines qui arrivent. »

Léo : « On voit donc des grives toute l’année 🙂 « 

Max : « Bon, bonome, tu tournes là puis après tu prends le petit chemin là-bas et tu lèves la tête 🙂 « 

Léo : « Il y a un adulte ! »

Une chouette hulotte

Max : « Vous voyez des petits ? »

Léo : « Non… »

Samuel : « Non plus… »

Max : « Bonome, tu peux furtiver et chercher un peu ? »

Le chevalier : « Je peux… »

Bonome a fait le fantôme. Il avançait, tournait, cheminait… sans faire un bruit et sans mouvements brusques. On cherchait partout mais on a pas vu les hulloteaux. C’est pas plus mal comme ça on aura une excuse pour revenir 🙂 Ensuite on est rentrés. En passant on a fotoé des étourneaux parce qu’on en a parlé au début de l’article mais on en a pas montré… »

Etourneau sansonnet Sturnus vulgaris, Sturnidés

Max : « Notre bulletin d’information est maintenant terminé ! »

Léo : « Nous espérons qu’il vous a plu ! »

Samuel : « Nous vous souhaitons une bonne journée et vous disons : »

Max : « A bientôt ! »

PUBLICITÉ

Si comme nous vous trouvez que c’est très beau un zoiso et que tous les zoisos c’est votre préféré, hésitez pas à aller visiter cette chaîne !

La chaîne de monsieur Miguel

Max : « Dites, on a pas fait l’article du Royaume des Sternes. »

Léo : « Bah, c’est trop de travail ! »

Samuel  : »Et il y avait même pas de sternes au Royaume des Sternes. »

Max : « Mais bonome a fait quelques belles fotos. C’est dommage de pas s’en servir ! »

Léo : « On peut les mettre comme bonus, sans commentaire… »

Max : « Petit Sam, tu es d’accord ? »

Samuel : « Ben oui 🙂 « 

Max : « C’est voté ! »

Lundi 15 Avril

Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla Sylviidés
Bergeronnette grise Motacilla alba, Motacillidés
Oedicnème criard Burhinus oedicnema, Burhinidés

Petit paon de nuit, Saturnia pavonia, Saturnidés

Citron, Gonepteryx rhamni, Piéridés

Aurore femelle Anthocharis cardamines, Piéridés

Aurore mâle

Une dernière info : les castors sont de retour en Île de France !

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.