Mars, le 25 – Une longue promenade

Max : « Amis lecteurs, bonsoir ! »

Léo : « Nous revoici ! »

Samuel : « Toujours en direct différé ! »

Max : « Notre inspection du jour commence au Royaume des Milans noirs. »

Léo : « Nous rappelons à nos lecteurs que les milans noirs sont des rapaces migrateurs qui passent l’hiver tout là-bas en Afrique. »

Samuel : « Et qu’ils sont déjà revenus puisque nous en avons vu deux il y a pas longtemps. »

Max : « Verrons-nous des milans noirs au Royaume des Milans Noirs ? C’est ce que nous allons découvrir 🙂 « 

Léo : « Je tiens à préciser que dans ce vaste Royaume nous nous déplaçons exclusivement en poche. Mais qu’entends-je ? Mais oui ! Là ! »

Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla, Certhiidés

Samuel : « Un grimpereau des jardins ! »

Léo : « J’aime beaucoup ce petit zoiso. »

Max : « C’est la première fois que nous le voyons ici ! »

Léo : « C’est une inspection qui commence bien ! »

Samuel : « Et bonome a réussi à le fotoer 🙂 « 

Léo : « J’aperçois un nid ! »

Un nid

Max : « Il s’agit là d’un nid abandonné datant de l’année dernière. J’irais bien m’y installer moi. »

Samuel : « Cousin Max, nous savons pas si ce nid va être réutilisé ou pas. Il vaut mieux pas y toucher. »

Max : « Je reconnais bien là votre sagesse proverbiale mon cher petit Sam. Comment faites-vous pour pour être si raisonnable ? »

Samuel : « Je suis pas si raisonnable… »

Léo : « Oulala ! J’entends un rougegorge ! »

Max : « Un rougegorge ? Mais il me semble qu’ils partent au printemps les rougegorges ! »

Rougegorge familier, Erithacus rubecula, Muscicapidés

Léo : « Cher Max, le comportement migratoire des rougegorges est un peu compliqué. Les individus qui passent l’hiver chez nous remontent vers le nord au printemps. Par contre ceux qui sont descendus vers le sud peuvent remonter chez nous. Il y en a donc toute l’année mais ce sont pas les mêmes. »

Samuel : « J’ajouterai que les rougegorges sont plus rares l’été que l’hiver. »

Max : « Merci pour toutes ces précisions mes chers cousins ! Petit Sam, vous avez découvert quelque chose il me semble. »

Samuel : « Tout à fait cher cousin Max et je me rends immédiatement sur place. Voilà ! »

Samuel… et des traces

Samuel : « Je suis donc en direct différé depuis des traces de zanimos. Le problème est qu’on connaît rien du tout en traces alors je peux pas vous dire quel est le zanimo qui est passé par ici. »

Max : « Zutalor ! Il nous faudrait une formation en traces de zanimos ! »

Léo : « Nous demanderons à notre cher bonome de nous procurer un ouvrage adapté. »

Samuel : « Il y a d’autres traces ici. »

Samuel : « Je suis tout contrarié de pas pouvoir vous éclairer sur les zanimos qui sont passés par ici. »

Max : « Ne soyez pas contrarié cher petit Sam. Nous pouvons pas tout savoir. Pour le moment revenons aux zoisos. Il y a non loin d’ici un charmant tarier pâtre mâle… »

Tarier patre, Saxicola rubicula, Muscicapidés

Max : « Léo, pouvez-vous nous dire où vous êtes ? »

Léo

Léo : « Bien sûr cher Maxou. Je suis actuellement dans un charmant paysage. »

Max : « Et que s’y passe-t-il ? »

Léo : « Eh bien les passereaux chantent. J’entends un merle, un pouillot véloce, des mésanges charbonnières… Un vulcain vient de se poser ! »

Vulcain, Vanessa atalanta, Nymphalidés

Max : « Encore un signe de l’arrivée du printemps ! Les papillons sont de plus en plus fréquents ! »

Samuel : « Cet individu a l’air en bon état. Il doit pas être vieux. »

Léo : « Je suppose qu’il date de l’an dernier. »

Max : « Je rappelle que beaucoup de papillons hibernent. »

Samuel : « Et d’autres migrent. Il me semble que les vulcains sont des migrateurs. »

Max : « C’est exact petit Sam ! Dites vous, chers lecteurs, que ce petit papillon est capable de voler plusieurs milliers de kilomètres pour passer l’hiver au chaud. »

Léo : « Oulala ! Regardez dans le ciel ! »

Milan noir Circus aeruginosus, Accipitridés

Max : « Il y a donc des milans noirs au Royaume des Milans noirs ! Quelle bonne nouvelle ! »

Léo : « Je crois me souvenir qu’ils nichent dans les bosquets d’arbres qui se trouvent un peu par là. »

Max : « Oui cher Léo. Nous irons enquêter ces prochaines semaines. »

Samuel : « Nous verrons peut-être des petits dans les nids. »

Léo : « Mais… Mais que vois-je ! »

Max : « Si nous pouvions avoir les images à l’antenne… »

Max : « Des explications s’imposent ! Léo, nous vous écoutons. »

Léo : « Quelle scène ! Un véritable combat aérien vient de se dérouler sous nos yeux ébahis ! Deux milans noirs ont pourchassé une buse variable ! »

Samuel : « Elle devait empiéter sur leur territoire ! »

Max : « Quel spectacle ! »

Léo : « Des passereaux viennent de passer ! »

Samuel : « J’ai aperçu des linottes mélodieuses ! Quatre ! »

Max : « Des linottes ? Mais c’est la première fois cette année ! Elles sont de retour elles aussi ! »

Léo : « Moi j’ai vu passer huit chardonnerets rigolos ! »

Max : « La Fringillidie est apparemment en pleine forme 🙂 « 

Léo : « Cher cousin Max, je vois que vous avez récolté quelques Mollusques en chemin. Voulez-vous nous en parler ? »

Max : « Absolument ! Cher bonome, faisons une pause s’il vous plaît. Merci. Nous pouvons nous installer… »

Les petizours et des Mollusques

Max : « Ces différents Mollusques proviennent du cours du Grand Fleuve d’Ici. J’ai pu les ramasser à pattes sèches dans des sédiments déposés sur les berges lors de dragages. »

Léo : « C’est un bon moyen de les observer 🙂 « 

Samuel : « Cousin Max, savez-vous identifier ces Mollusques ? »

Max : « Certains oui. Mais commençons par rappeler quelques bases. Les Mollusques sont des animaux dont le corps mou est protégé par une coquille. Cette coquille peut être en deux parties symétriques et on parle de Bivalves. Ou alors elle est en spirale et ce sont des Gastéropodes. »

Léo : « Merci pour ce rappel cher Max. Passons à l’identification. »

Max : « Le grand Bivalve en haut à gauche est un Unionidé. Je dirai que c’est la mulette des peintres, Unio pictorum. Dessous c’est un Corbicula fluminea, Corbiculés. On l’appelle corbicule asiatique ou palourde asiatique. En bas, toujours à gauche, c’est la moule zébrée, Dreissena polymorpha, Dressenidés. »

Samuel : « Et les Gastéropodes ? »

Max : « Je reconnais Viviparus viviparus, Viviparidés. »

Léo : « Pouvez-vous nous remontrer vos échantillons cher Max ? Merci. »

Samuel : « Vous avez pas parlé des échantillons en bas à droite cher cousin Max. »

Max : « Parce que ce sont des pièges. »

Léo : « Des pièges ? Comment ça ? »

Max : « Si vous regardez bien vous verrez que la coquille a pas le même aspect. Il s’agit de fossiles. »

Samuel : « Des fossiles ? »

Max : « Oui, des fossiles. Et il faut pas tout mélanger ! Ils se trouvent là parce qu’ils étaient dans des sédiments ayant été remaniés. »

Samuel : « Les paléontologues du futur vont être bien embêtés. »

Léo : « Mais nous, nous connaissons un peu la faune benthique du Grand Fleuve d’Ici. »

Samuel : « Benthique ça veut dire que ce sont des zanimos posés sur le fond ou vivant dans la vase. »

Max : « Merci petit Sam. »

Samuel : « Merci à vous cher cousin Max. »

Max : « Nous sommes presque de retour à notre monture. Que diriez-vous d’aller au Grand Étang en faisant une halte au Petit Royaume Sauvage ? »

Léo : « Ben oui ! »

Samuel : « C’est une bonne idée ça ! »

Max : « Alors en route ! »

Au petit Royaume Sauvage…

Max : « Il y a pas des zoisos… »

Léo : « Les sarcelles d’été sont pas là… »

Samuel : « Il y a des foulques, un grébu… Et… Ça alors ! »

Canard pilet, Anas acuta, Anatidés

Léo : « Un couple de canards pilets ! »

Samuel : « Rhooo la chaaance ! »

Max : « On enchaîne les beaux zoisos en ce moment ! »

Léo : « Eh oui certains jours l’actualité est morne et d’autres jours elle s’emballe ! »

Max : « Amis lecteurs nous sommes ravis de partager cette bonne nouvelle avec vous ! Un couple de canards pilets est présent au Refuge du Pré ! »

Samuel : « Et nous espérons qu’ils resteront ici pour faire des œufs ! »

Max : « Ce sera tout pour ce Petit Royaume. Nous nous retrouvons dans quelques instants au Grand Étang ! »

Au Grand Étang…

Max : « Nous revoici en direct différé ! »

Léo : « Apparemment notre ami le vent s’en donne à cœur joie ! »

Samuel : « Il souffle à renverser les petizours ! »

Max : « On me dit que nous irons directement au second observatoire. Bien, allons-y ! »

Léo : « Oulala ! Notre Tringa megapus y va d’un pas décidé ! »

Max : « Nous serons à pieds d’oeuvre en quelques enjambées ! »

Samuel : « Nous y sommes déjà ! »

Max : « Et tout de suite l’actualité reprend le dessus ! Il y a 2… non, 3 chevaliers gambettes ! »

Chevaliers gambettes Tringa totanus, Scolopacidés

Léo : « Vous avez vu leurs pattes oranges ? »

Max : « On peut dire que ces chevaliers ont de belles gambettes 🙂 « 

Samuel : « Pfff la saproblague ! »

Léo : « Le chevalier gambette a de belles gambettes… Cher Max, allez-vous donc cesser ? »

Max : « Non 🙂 Je suis trop drôle 🙂 « 

Samuel : « Je préfère retourner à l’observation. Là ! Les petits gravelots ! »

Petits gravelots Charadrius dubuis, Charadriidés

Max : « Seraient-ils en train de faire la parade ? »

Léo : « Il est difficile de se prononcer à partir de ces quelques fotos… »

Samuel :  » Ou alors c’est le vent qui ébouriffe les plumes de ce petit gravelot… »

Max : « Un troisième individu intervient ! »

Trois petits gravelots

Léo : « Il y a trois petits gravelots ! »

Max : « Rholala ! Il y en a de plus en plus ! »

Léo : « Souvenez-vous que l’an dernier nous avons vu une famille de cinq individus ! »

Samuel : « Mais que vois-je ! Non ! Est-ce seulement possible ? »

Max : « Qu’avez-vous cher petit Sam ? »

Samuel : « Regardez par vous mêmes vous me croiriez pas ! »

Avocettes élégantes, Recurvirostra avosetta, Récurvirostridés

Max : « Des avocettes ! »

Léo : « Avec des chevaliers gambettes et des petits gravelots ! En se croirait en Charentmaritimie ! »

Samuel : « Alors que nous sommes au Grand Étang ! »

Max : « Quelle magnifique surprise ! »

Une avocette élégante et un petit gravelot

Léo : « Je suis désolé d’interrompre votre observation mais j’ai repéré une foulque blessée… »

Foulque macroule, Fulica atra, Rallidés

Max : « Effectivement elle boite… »

Samuel : « Elle évite de poser sa patte gauche au sol… »

Léo : « Il nous faut prévenir les secours ! »

Max : « Envoyons un message par Pigeon-Express à qui de droit ! »

Samuel : « Souhaitons lui un prompt rétablissement. »

Max : « Les trois gambettes gambadent 🙂 « 

Léo : « Il est pas possible ce Maxou ! »

Samuel : « Nous sommes en direct différé cher cousin Max ! Tout le monde peut vous entendre ! »

Léo : « Chers cousins, avez-vous vu ? »

Max : « Vu qui ? Les gambettes ? Les gravelots ? Les avocettes ? »

Léo : « Le gréba ! »

Max : « Le gréba ? Gréba est là ? »

Samuel : « Oui ! »

Gréba, le grèbe à cou noir Podiceps nigricollis, Podicipédidés

Léo : « Il a ses fines plumes jaunes derrière les yeux ! »

Max : « Il est en plumage nuptial ! »

Samuel : « Et d’après mes fiches ils sont plusieurs ! »

Max : « Nidifient-ils ici ? »

Samuel : « C’est probable. »

Léo : « Cher Maxou, souvenez-vous que nous les avons déjà vus parader ici ! »

Samuel : « Et de la parade aux petits il y a qu’un pas. »

Max : « Encore une bonne raison pour revenir ici ! »

Léo : « Quelle journée ! Les canards pilets, les petits gravelots, les chevaliers gambettes, les avocettes élégantes, le grèbe à cou noir… »

Samuel : « La macreuse avant hier ! »

Max : « Et les sarcelles d’été ! »

Léo : « Chers lecteurs nous sommes absolument ravis de vous faire partager toutes ces bonnes nouvelles ! »

Samuel : « Et ces belles images ! »

Avocettes élégantes

Léo : « Les avocettes font la sieste. »

Max : « Il est probable qu’elles se soient arrêtées ici lors d’un vol migratoire. »

Samuel : « Il est donc logique qu’elles se reposent après avoir mangé. Elles se requinquent un peu. »

Max : « On les retrouvera peut-être en Charentmaritimie. »

Léo : « A mon avis elles remontent vers le nord. Elles viennent de Charentmaritimie. »

Samuel : « C’est possible. »

Léo : « Un petit gravelot est juste là… »

Samuel : « On me dit dans l’oreillette que notre bulletin d’informations touche à sa fin. »

Léo : « Il va nous falloir rentrer dans notre cabane. »

Samuel : « Cousin Max, vous ne dites rien ? »

Léo : « Apparemment notre cher Maxou est allé dans sa tête… »

Max

Léo : « On le laisse un peu dans sa tête ? »

Samuel : « Oui. Au moins le temps de conclure notre bulletin d’informations. »

Léo : « Chers lecteurs, notre bulletin d’information est maintenant terminé ! »

Samuel : « Nous espérons qu’il vous a plu et nous vous souhaitons une bonne journée ! »

Léo : « A bientôt ! »

Samuel : « Cousin Max… »

Léo : « Maxou… »

Max : « Oui ? Oups, je crois que j’étais parti dans ma tête 🙂 « 

Léo : « Il faut dire qu’après une telle journée… »

Samuel : « Viens cousin Max. On rentre. »

Continuer la promenade

Une réflexion sur « Mars, le 25 – Une longue promenade »

  1. Hello les copains !
    Merci pour vos informations en direct différé qu’on suit avec délectation avec Brindille ! On apprend tant de choses avec vous ! Et puis on adore les saproblagues de Max 😀
    On est allés inspecter avec Brindille, et figurez-vous que rougegorge est venu nous dire bonjour de tout près et qu’il a même chuchoté à Brindille ! Mais elle dit que c’est une conversation privée et qu’elle a pas le droit de répéter ! on vous a envoyé la vidéo 🙂
    Désolé si ça bouge un peu, Brindille, spécialiste mondiale du flouïdé était trop émue et elle tremblait un peu 😀
    Serrage de pattes amical à tous trois, et gratouillis à Tringa megapus de la part de Brindille 🙂
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.