Grand Jeu Concours 17 (5) Spécial Laridés corrigé

Amis lecteurs bonjour !

5ème épisode de notre Grand Jeu Concours de Charentmaritimie et toujours presque aucun succès ! Seul Arthur a participé. Notre cher Arthur ! Il aura bien mérité son sacado !

Ces derniers jours nous sommes allés en bord de mer pour que notre ami le vent nous rafraîchisse un peu en ces temps de forte chaleur. Notre cher bonome a été cuit puis carbonisé. Il n’en reste maintenant plus qu’un tas de cendres avec des dents et une casquette 🙂

Nous sommes donc allés en bord de mer et en bord de mer il y a des Laridés. Ben oui ! Et notre doux Léo s’est régalé 🙂 Tout ça de Laridés 🙂 Nous décidâmes donc de faire un Grand Jeu Concours spécial Laridés !

Chers lecteurs, soignez vos réponses si vous ne voulez que mon cher petitours à capuche fasse la dépression 🙂

Commençons par un grand classique.

Laridé 1 01 Laridé 1 02

Vous avez tous reconnu la mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés. On a commençé par un facile 🙂

La même en plus jeune.

Laridé 1 03

C’est une juvénile presqu’adulte. Le bec est encore un peu jaune orangé et on voit encore quelques tâches brunes sur le bout des plumes des ailes. Elle doit avoir un peu plus d’un an cette jeune mouette qui rigole.

Changeons un peu… On le connaît celui-là 🙂

Laridé 2 01 Laridé 2 02

Là, c’est un goéland cendré, Larus canus, Laridés. Un peu plus petit que les autres goélands courants. On voit que ses pattes sont verdâtres. Ni jaunes, ni rose. Et puis l’œil est sombre. On dirait bonome quand il fait son regard sombre 🙂

Un troisième… Observez bien !

Laridé 3 avec un juvénile 🙂

Là, il fallait faire attention. On voit un capuchon sombre sur la tête, comme pour les mouettes qui rigolent en plumage nuptial. Mais il est pas brun chocolat. Il est presque noir. Et puis, il y a pas du noir sur la pointe des ailes. Léo dirait que les primaires sont entièrement blanches. Et, si vous avez bien regardé, il y a un juvénile. Ah bah oui, je l’ai écrit 🙂 C’est pas tous les jours qu’on voit un juvénile de mouette mélanocéphale, Larus melanocephalus, Laridés.

La suite… 4 espèces assez proches les unes des autres…

Laridé 4

Ailes gris clair, pattes roses, oeil jaune, tache rouge limitée à la mandibule inférieure… C’est le goéland argenté, Larus argentatus, Laridés.

Laridé 5

Ressemble au précédent par la couleur des ailes. Mais… Les pattes sont jaunes, le cercle orbitaire rouge est mieux visibles. Les ailes sont plus longues. D’après Léo il faut dire que la projection primaire est plus importante. Mais personne comprendrait… Et puis la tache rouge dépasse sur la mandibule supérieure. Nous sommes donc en présence d’un goéland leucophée, Larus michaellis, Laridés.

Laridé 6

D’accord, je le reconnais, la foto est un peu surexposée. Ça complique un peu… Mais on voit quand même que les ailes sont gris ardoisé. Les pattes sont jaunes. Ça suffit pour identifier le goéland brun, Larus fuscus, Laridés.

Laridé 7

Lui, il est très grand. Ça se voit bien en vrai. Et puis il est bleu sombre et c’est très beau. Ses pattes sont grises, parfois rosées… C’est le plus grand des goélands : le goéland marin, Larus maritimus.

Si on ajoute le goéland cendré de tout à l’heure, vous avez là les espèces les plus fréquentes qu’il faut connaître. Avec les deux espèces de mouettes… Et dire que pour la plupart des zoms, tout ça c’est des mouettes… A la mer, c’est tout des mouettes. Des grosses mouettes, des petites mouettes, des mouettes mouettes… C’est quand même pas difficile de distinguer ces espèces ! Que vous reconnaissiez pas un goéland pontique quand vous le croisez c’est dommage ! Mais on peut pas vous en vouloir. Mais dire que c’est des mouettes…

Laridé 7 aussi 🙂

Changeons un peu… On sait même pas si ce sont vraiment des Laridés…

Laridé 9

Là, ça ressemble à une mouette mais en plus pointu 🙂 Long bec noir avec la pointe jaune, une espèce de couronne noire sur la tête, des pattes noires… C’est la sterne caugek, Sterna sandvicensis, Laridés Sterninés ou Sternidés. On sait pas. On arrive pas à savoir…

Laridé 9 avec un jeune… et des Laridés 3 🙂

Donc des sternes caugek avec un jeune et des mouettes mélanocéphales. Le jeune il arrêtait pas de piailler. Il devait avoir faim. Samuel voulait lui donner son chocolat pour qu’il arrête de piailler mais bonome a pas voulu. A ce qu’il paraît les Laridés mangent pas du chocolat…

Laridé 9 encore Mais en vol…

Laridés 8 et 9. Oui oui, il y a bien deux espèces 🙂 Ça se voit bien quand même !

Ben oui que ça se voit ! Au centre, avec le juvénile, c’est la sterne caugek. A droite et au dessus, on voit de toutes petites sternes au front blanc et au bec orange. Comme elles sont toutes petites on dit que ce sont les sternes naines. Et avec le front blanc ça donne albifrons. Donc Sterna albifrons. 

Laridé 10 juvénile Les parents étaient en vol…

Ça, c’est la troisième espèce de sternes qu’on rencontre fréquemment. On la connaît bien parce qu’elle vit et se reproduit même à l’intérieur des terre. Il y en a chez nous. C’est la sterne pierregarin, Sterna hirundo. C’est un juvénile au plumage usé. J’en ai souvent montré des juvéniles de pierregarin. Même des poussins 🙂

Et pour finir, pour vous faire perdre vos cheveux… Deux juvéniles d’espèces déjà vues…

Juvénile 1 Juvénile 2

Le juvénile 1 c’est un première année. Ça c’est sûr. Pour l’espèce… Nous, on pense à un argenté première année. Mais on est pas tout à fait sûr…

Le juvénile 2 on pense à un marin. Le pattern des ailes nous fait penser ça et le bec très fort. La taille aussi. Mais on est embêté pour l’âge. Dans les livres, ils montrent les plumage en hiver. Et là c’est en été. Je dirais qu’il est entre son 2ème et son 3ème hiver. On va dire que c’est un 3ème été 🙂

Voilà, c’est terminé pour ce soir. Léo trouve que c’est trop facile présenté comme ça. Il pense qu’il aurait fallu mettre les fotos en désordre total les unes à la suite des autres. Parce que pendant les inspections c’est pas déjà classé comme ça. Mais il connaît bien les Laridés Léo alors pour lui c’est facile.

Amusez-vous bien amis lecteurs 🙂

C’est le moment des résultats pour nos deux participants. Coquelicot et Paul ont pas participé et ça nous rend fort tristes… Le vainqueur est Arthur (aidé de Brindille). Il a pas plus de bonnes réponses que Babbati mais il a donné les noms en scientifiques. Arthur, on met pas des accents en noms scientifiques ! Babbati a presque tout bon lui aussi. Mais uniquement avec les noms français… Babbati, il faut toujours donner les noms en scientifique. Sinon on sait pas vraiment. Vous aurez tous du chocolat ! On fait pas la remise des prix mais quand on se verra, on vous donnera votre chocolat.

Reste un problème. Le juvénile 1… Argenté pour Arthur, brun pour Babbati… Nous on a bien regardé. Les grandes couvertures sont pas sombres mais indentées comme les autres plumes de couvertures. Et les taches sur la pointe des primaires sont aussi bien nettes. C’est pour ça qu’on pense au goéland argenté.

Bravo à tous les deux ! Bravo les amis, bravo ! (Ça c’est Samuel 🙂 )

Épreuve suivante

2 réflexions au sujet de « Grand Jeu Concours 17 (5) Spécial Laridés corrigé »

  1. Bon, après une demi heure de réflexion et de recherche je me lance.
    1 : mouette qui rigole
    2 : goéland cendré
    3 : mouette mélanochéphale
    4 : goéland argenté
    5 : goéland leucophée
    6 :goéland brun
    7 : goéland marin
    8 : (même si y a pas de 8, sauf dans la photo 8 et 9) sterne naine
    9 : sterne caugek
    10 : sterne pierregarin
    juvénile 1 : goéland brun
    juvénile 2 : goéland marin

  2. Hello les potes !
    Ben on chôme pas chez les petizours 🙂
    Voici nos identifications 🙂
    L1 : mouette qui rigole (Larus ridibundus) maintenant on confond plus les mouettes on a bien appris avec Brindille 🙂
    L2 : Goéland cendré (laurs canus)
    L3 : Mouette mélanocéphale monopatte sur la 1ère foto 🙂 (Larus mélanocéphalus). Pis une mouette 3ème année (bout de l’aile qui blanchit)
    L4 : Goéland argenté (larus argentatus)
    L5 : Goéland leucophée (Larus michahellis)
    L6 : Goéland brun (Larus fuscus)
    L7 : Goéland marin (Larus marinus)
    L9 : c’est pas un laridé en effet mais un sternidae 🙂 Une sterne caugek à notre avis ? Sterna sandvicensis (avec son bout de bec jaune)
    Suite L9 : Sterne caugek et peut être une mouette mélanocéphale juvénile ?
    L9 en vol : on réfléchit.. Parce qu’on ne voit pas la couleur des pattes… question piège 🙂
    L8 et L9 : on pense à une sterne caugek et une sterne naine ? (sterna albifrons) (front blanc)
    L10 : D’abord une sterne pierregarin juvénile, puis les juvéniles 1 et 2 : on penche pour un juvénile argenté et ensuite un brun ? mais pas sûrs…
    Serrage de pattes aux petizours et au grand chevalier carbonisé !
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.