BRINDILLE ! COQUELICOT ! AU SECOURS !

Lundi 4 Juin, An V

Max : « Chers amies bonjour ! »

Samuel et Léo : « Bonjour ! »

Max : « Aujourd’hui nous sommes allés en inspection. Après un long week-end de travail, bonome devait aller prendre l’air pour essayer de préserver sa santé mentale. »

Léo : « Il avait mal au dos aussi. »

Samuel : « Forcément, être assis deux jours de suite sans bouger c’est pas bon pour le dos. »

Léo : « Un jour il va être tout coincé… »

Max : « Oui les cousins. Tout à fait. Bien sûr. Il faut qu’on prenne soin de notre bonome. »

Léo : « Comme il prend soin de nous. »

Max : « Ben c’est pas possible ! Tu as vu comme il prend soin de nous ? Tu te vois faire pareil pour lui ? »

Samuel : « C’est vrai que c’est pas vraiment possible… »

Léo : « On peut pas le mettre dans nos poches 🙂 »

Max : « Il est trop gros 🙂 »

Léo : « Trop grand Max ! »

Max : « Oui Léo. Bon, venons-en à notre sujet principal : les zoisos ! »

Léo : « Et notre demande d’assistance ! »

Max : « Ben oui ! Coquelicot et Brindille, AU SECOURS ! On a vu des zoisos. Des beaux zoisos même. Mais il y en a deux, ou trois, qu’on sait même pas qui c’est ! »

Léo : « Pourtant on a cherché ! »

Samuel : « Dans nos beaux livres de zoisos… »

Max : « Mais on trouve pas ! »

Léo : « Bonome est trop fatigué. On veut pas l’embêter. »

Max : « Alors on a pensé à vous. Puisque vous avez presque tout bon à nos Grands Jeux Concours. »

Léo : « On s’est dit que vous pourriez trouver… »

Max : « Mais avant on va vous présenter ! D’abord Coquelicot. »

Max : « Voilà ! Ça c’est notre amie Coquelicot 🙂 Bonjour Coquelicot ! »

Léo : « Max ! C’est une foto ! Elle va pas répondre ! »

Max : « Ah oui ! Pardon 🙂 Là c’est Coquelicot en famille 🙂 »

Samuel : « On dirait Les coquelicots de Claude Monet 🙂 »

Léo : « Dis Maxou, as-tu des fotos de Brindille à montrer ? »

Max : « Mmmm… Non. »

Léo : « Quoi ? Tu as pas de fotos de Brindille ?! »

Samuel : « Oulala cousin Max ! La gaffe ! Rhoooo ! »

Léo : « Toi tu vas avoir des ennuis ! »

Max : « Des ennuis ? Pourquoi des ennuis ? »

Léo : « Max ! Quand même ! On peut pas mettre des fotos de Coquelicot sans mettre de fotos de Brindille ! »

Samuel : « Tout le monde sait ça cousin Max ! »

Léo : « Rholala ! Le goujat ! »

Samuel : « C’est sûr que là… »

Léo : « Brindille te le pardonnera jamais ! »

Samuel : « Il faut que tu trouves une solution cousin Max ! Et vite ! »

Léo : « Ou alors tu enlèves les fotos de Coquelicot… »

Max : « Des fotos de Brindille… On en a peut-être… Un jour où elle était venue dans la cabane… Je cherche… »

Léo : « Pauvre Max. On l’aimait bien nous. »

Samuel : « Ben oui… Mais après une telle gaffe… »

Léo : « Il lui restera plus qu’à aller se ploufer… »

Max : « J’AI ! VOILÀ ! »

Léo : « C’est ça tes fotos de Brindille ? »

Max : « Ben oui ! »

Léo : « T’es foutu Max ! »

Samuel : « Avec de telles fotos… »

Max : « C’est vrai que les fotos la mettent pas en valeur… Et elle était pas en forme ce jour là. Elle a le teint verdâtre… »

Léo : « Mon pauvre Max… »

Max : « Il faut dire qu’elle est un peu moins fotogénique que Coquelicot… »

Léo : « Dis pas ça malheureux ! »

Samuel : « Il est bête ! Mais il est bête ! »

Léo : « Déjà qu’il a pas de fotos de Brindille alors qu’il en a de Coquelicot ! »

Samuel : « Et il ajoute que Brindille est moins fotogénique que Coquelicot… »

Léo : « Il a pas fini d’en entendre parler ! »

Samuel : « Cousin Max, as-tu jamais entendu parler de la jalousie des filles ? »

Max : « Mais c’est nos amies ! Elles vont pas se jalouser quand même ! En plus, je vous rappelle qu’elles s’embrassent l’une l’autre. ‘Et vas-y que je te fais la bise’ ! ‘Et moi je t’embrasse !’ »

Samuel : « Cousin Max, je te propose d’arrêter là ton introduction et de passer vite fait au corps de l’article. »

Léo : « En espérant que Brindille ait pas bien lu… »

Max : « D’accord. Mais le corps de l’article va être rapide… On a rien à dire ! On veut juste savoir ce qu’elles pensent de nos zoisos du jour… »

Léo : « Ben on met les fotos alors. »

Max : « Toutes ? »

Léo : « Il y en a combien ? »

Max : « 42 ! »

Léo : « En enlevant les 3000 autres que bonome a faites ? »

Max : « Oui. 42 c’est ce qu’il reste. »

Samuel : « Il faut trier encore. »

Max : « D’accord… »

Max : « Il en reste 19… »

Léo : « Si on veut qu’elles arrivent à identifier les zoisos il vaut mieux laisser beaucoup de fotos. De profil, de face, de dos… »

Max : « Voilà ! On verra bien ce qu’elles en pensent… »

Samuel : « On donne pas nos hypothèses ? »

Max : « Non non ! Il faut pas les influencer ! »

Léo : « On les laisse se débrouiller. »

Max : « Bon, ben l’article est terminé alors. »

Léo : « Il reste plus qu’à conclure. »

Max : « Chères amies, nous vous remercions chaleureusement pour votre aide précieuse. Et si d’autres lecteurs veulent nous aider, ils sont les bienvenus 🙂 »

9 réflexions au sujet de « BRINDILLE ! COQUELICOT ! AU SECOURS ! »

  1. Bonjour Coquelicot 🙂
    Tu avais trouvé le zoiso ?
    Oui, c’est bonome qui a fotoé les coquelicots. C’est très fotogénique les coquelicots. Il en fotoe souvent. Même qu’il y a longtemps j’avais mis une foto de coquelicot en première page du blog. Je change plus la foto maintenant. J’aime bien celle avec notre cœur de pierre. Bonome dit que c’est le sien, qu’il avait un cœur de pierre mais qu’il en a plus maintenant puisqu’on l’a mis sur une étagère 🙂
    Pour les notifications des nouveaux articles je vais voir ce que je peux faire. Dans mes paramètres je peux autoriser les notifications par Ping. Je sais pas ce que c’est Ping. J’ai jamais coché la case mais je vais faire maintenant. On verra bien.
    A bientôt Coquelicot.
    PS : pour voir si il y a des commentaires nouveaux, en bas de la page d’accueil, il y a ‘Flux RSS des commentaires’. Il y a pareil pour les articles et on peut s’abonner. Mais j’ai jamais fait moi. Je vais pas m’abonner à mon propre site 🙂 Tu me diras ce que ça fait…

  2. Bonjour bonjour !
    Je vois qu’encore une fois je suis en retard 🙁 j’avais fait des recherches en plus !
    Toutes mes félicitations Brindille !
    Elles sont très belles les photos de coquelicots, c’est le Chevalier qui les a prises ?
    Ça serait bien si les lecteurs du blog pouvaient recevoir une notification lorsqu’un article paraîtrait.
    Mais je ne pense pas que ça serait possible, c’est assez délicat…
    À bientôt !

  3. Bonjour à tous !
    Bon, comme on savait pas bien pour les zoisos on a demandé à un gentil monsieur du site Faune Ile de France. Il a gentiment répondu. Selon lui ce sont des rousserolles verderolles. Bravo Brindille ! Bravo ! Nous on pensait à l’effarvatte parce qu’elle est plus fréquente que la verderolle. Mais on a pas bien pris le temps d’étudier… Je joins ce qu’à répondu le gentil monsieur à notre demande d’aide…

    Bonsoir,

    Aucun problème, si vous les postez sur faune-idf et que c’est une erreur, l’un des valideurs et moi-même seraient fatalement revenus vers vous 😉
    Il s’agit dans les deux cas d’une rousserolle verderolle (teinte beige froide, queue longue, bec long et fin avec le dessus noirâtre). Elle est bien présente aux Olivettes.
    Bonne soirée!

  4. Hello les petizours au grand dadais 😀

    J’ai enquêté avec l’aide d’Arthur sur l’un des zoisos indéterminés. J’ai d’abord pensé à une fauvette grisette juvénile, mais son bec est bien plus court. Puis je suis tombée dans mon grand livre des zoisos sur les rousserolles 🙂 Et perplexe, j’hésite encore entre 2 juvéniles : la Rousserolle effarvatte (acrocephalus scirpaceus) et la Rousserolle verderolle (acrocephalus palestris). La verderolle est une espèce migratrice bien moins fréquente que l’effarvate, mais rencontre possible. Mais c’est la couleur des pattes qui me ferait tout de même pencher pour la verderolle. Celles de l’effarvate adulte sont plus sombres et chez les juvéniles plus grises. Alors que chez la verderolle, les pattes sont plus roses et les ongles pâles. C’est oiseaux.net qui le dit, ajoutant que les juvéniles sont difficiles à différencier, sauf par leur chant.

    Mais nous allons continuer d’enquêter avec Arthur 🙂
    A bientôt les petizours, je vous fais à tous trois, ainsi qu’au Chevalier et à Coquelicot un gros bisou 🙂 Pas de jaloux 🙂

    Rousserole verderolle : http://www.oiseaux.net/oiseaux/rousserolle.verderolle.html
    Rousserole effarvatte : http://www.oiseaux.net/oiseaux/rousserolle.effarvatte.html

  5. Merci Brindille 🙂
    On va essayer de faire de plus belles fotos de toi un jour 🙂
    Je l’aime bien mon grand dadais. J’ai regardé dans le dictionnaire. Dadais ça qualifie un jeune zom sot et gauche dans ses attitudes. On peut aussi dire niais ou nigaud. Bon, j’ai un peu tout faux. Il est plus jeune mon bonome. Oulala non ! Avec ses 15 milliards d’années… Et puis on est même pas sûr que ce soit vraiment un zom. On suppose qu’il a été korrigan autrefois. Peut-être juste une période de sa vie. Mais ça la seule explication possible à la forme de ses oreilles. Sot, il l’est pas tant que ça. Mais gauche dans ses attitudes, ça oui ! Qu’est ce qu’il est maladroit parfois ! Pfff ! Et nigaud ça lui va bien 🙂 Alors je continuerai à l’appeler mon grand dadais et puis c’est tout 🙂

  6. Bonjour le trio !

    Alors comme ça j’ai le teint verdâtre, l’air pas en forme, moins photogénique que Coquelicot et en plus, je serais jalouse d’elle et vous causerais plus jamais de la terre ? 😀
    Bon c’est vrai, j’ai pas trop l’air en forme sur la foto 😀 Mais peu importe, vous nous demandez notre aide à Coquelicot et moi, et je ne pense pas m’avancer trop en vous disant que nous sommes toutes deux flattées de cet appel à l’aide de la part de trois grands naturalistes à sacado et spécialistes en zoisologie 🙂
    Je vais enquêter et vous tiens au courant rapidement 🙂

    Gratouillis à tous les trois et à Paul, et bises à Coquelicot et au Grand Chevalier !
    PS : Max : arrête de ronchonner et d’appeler votre Bonome « grand dadais ».. Il est si gentil et généreux avec vous !

    Brindille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.