15 – L’Île Où On Va à Pieds

Bonjour Princesse,

Après la plage sauvage, on est allés sur l’Île Où On Va à Pieds. C’est une petite île pas loin de la côte. A marée basse, on peut y aller à pieds par un chemin en pierre. Ça s’appelle un gué. Celui-là c’est la Passe aux Bœufs. Je sais pas pourquoi. Peut-être parce que les bœufs passaient par là. Bonome a dit qu’on allait faire tout le tour de l’île.

P1500594
L’estran

P1500595
L’estran

« Regarde bonome, il y a la chlic et le chloc. On va voir ? »

« La slikke et le schorre Max. Ici, ils sont plus développés qu’à la plage sauvage. Ils doivent être plus anciens. On retrouve les plantes principales du schorre. Tu t’en souviens ? »

« Je crois que c’est la salicorne et la spartine. J’ai bon ? »

« Oui petitours. C’est bien ça. Elles ont coincé de l’argile et les touffes sont plus étendues et plus hautes. D’autres plantes ont pu s’installer. »

« Tu me montres ? »

P1500596
Obione, Obiones portucaloides, Chénopodiacées

P1500597
Obione, Obiones portucaloides, Chénopodiacées

« Voici l’obione. Une plante fréquente dans le schorre et aussi dans les dunes. Son vrai nom est Obione (= Halimione = Atriplex) portucaloides, Chénopodiacées. »

« Dis bonome, tu utilises pas la flore. Tu connais tout par cœur mais comment on fait pour les retrouver ? »

« Ta petite flore n’est pas adaptée Max. Ces plantes n’y sont pas. Il faudrait la flore complète et portative. Elles sont un peu difficiles à identifier. Mais à force, on les reconnaît. »

A ce moment, ses super oreilles ont détecté des zoisos. Alors on a arrêté la botanique de la chlic et du chloc.

P1500607
Verdier d’Europe, Carduelis chloris, Fringillidés

P1500612
Linotte mélodieuse, Linaria, Cannabina, Fringillidés

« Dis, ils sont pas pareils ces deux zoisos. Pourquoi tu me dis de les mettre ensemble ? C’est encore du dimorphisme sexuel ? Il y a le mâle et la femelle ? »

« Non mon Petitours. Mais ils font partie de la même famille. Ce sont des Fringillidés.  »

« Mais tu m’as pas dit c’est qui ces zoisos. »

« A gauche, c’est le verdier d’Europe (Carduelis chloris, Fringillidés). Comme tu le vois il est jaune verdâtre. Son nom vient de sa couleur. Verdier vient de vert et chlore veut dire vert en grec ancien. »

« Tu m’embêtes avec ton grékancien 🙁 »

« Pardon, petitours. Les verdiers sont de la même famille que les chardonnerets élégants. Tu te souviens d’eux. Les ‘zoisos’ rigolos à la tête noire, blanche et rouge ? »

« Oui je m’en souviens 🙂 J’aimerais bien le revoir le chardonneret rigolo 🙂 Et l’autre ? C’est qui ? »

« C’est une linotte mélodieuse Linaria cannabina. »

« Pourquoi tu dis une ? C’est une femelle ? »

« Oui Max. Tu sais bien que, souvent, les femelles ont des couleurs plus discrètes que celles des mâles.»

Puis après superzoreilles a encore frappé ! Il a entendu un zoiso. Il était posé quelque part sur la chlic. Il a fallu qu’il le trouve et qu’il le fotoe. Il est pas possible ce bonome.

« La slikke, Max, la slikke. »

« Dis moi plutôt ce que c’est ce zoiso. Il est tellement loin qu’on va pas le voir sur les fotos. »

P1500629
Petit gravelot, Charadrius dubius, Charadriidés

P1500639
Petit gravelot, Charadrius dubius, Charadriidés

« C’est difficile à cette distance. On dirait un grand gravelot mais il a le tour de l’œil jaune. Et le tour de l’œil jaune caractérise le petit gravelot. Je dirais donc le petit gravelot (Charadrius dubius, Charadriidés). »

« Il est trop loin. Je le vois pas 🙁 »

P1500663
Faucon crécerelle, Falco tinnunculus, Falconidés

P1500664
Faucon crécerelle, Falco tinnunculus, Falconidés

« Bonome, bonome ! Il y a un rapace ! Cache-moi sinon, il va me croquer. »

« N’aies pas peur Petitours, je suis là. Et il a repéré une proie. C’est pour cela qu’il est en vol stationnaire. Il ne t’a pas vu, rassure-toi. »

« J’ai peur des rapaces moi. Ils ont des grandes griffes et un gros bec crochu. Ils pourraient me déchiqueter et m’avaler en deux morceaux 🙁 »

« Cache-toi dans ma poche petitours et avançons. »

P1500701
Inule faux-crithme, Inula crithmoides, Astéracées

P1500703
Inule faux-crithme, Inula crithmoides, Astéracées

« Regarde la jolie fleur jaune bonome. Allons la voir. »

« Tu as sorti la truffe de ma poche Maxou ? Tu peux ressortir, le rapace est loin. Tu aimes cette fleur ? C’est l’occasion de te présenter une famille très répandue : les Astéracées. D’abord, ce que tu vois n’est pas une fleur mais un bouquet de fleurs. Il y a de nombreuses fleurs, très petites, collées les unes aux autres. C’est ce qu’on appelle un capitule. Dans ta flore, tu pourrais la chercher dans la partie ‘Plantes à fleurs en capitules’. Dans ce capitule, il y a deux types de fleurs. Les plus externes sont en forme de languette et sont stériles. Elles ont de longs pétales soudés qui attirent les insectes. Au centre, il y a de toutes petites fleurs en forme de tube. Tu vois tout ça ? »

« Oui bonome. Ça me fait penser à la pâquerette. »

« C’est vrai, sauf que chez la pâquerette les fleurs en languette sont blanches. »

« Et c’est quoi celle-ci ? »

« C’est l’inule faux-crithme (Inula crithmoides, Astéracées). Les inules, et d’autres Astéracées, contiennent de l’inuline qui est un diurétique. »

« C’est quoi un diurétique ? »

« C’est un produit qui fait uriner. Si tu manges cette plante, tu va faire beaucoup pipi. »

« Bonome, je suis zoophage moi. Je mange pas des plantes qui font faire pipi. »

L’estran

Regarde Princesse, comme c’est beau. L’île Madame c’est comme ça : un mélange de rochers et de vase. Mais il y a pas d’eau dans la mer en Charentmaritimie 🙁

P1500719
Lavande de mer, Limonium vulgare, Plumbaginacées

P1500721
Lavande de mer, Limonium vulgare, Plumbaginacées

« Regarde bonome. Comment elle fait pour pousser cette plante ? Il n’y a pas de terre. Elle est directement dans la roche. »

« C’est une plante adaptée à la sécheresse. Elle trouve ce dont elle a besoin dans le peu d’eau qu’elle arrive à puiser avec ses racines. On aurait pu la trouver dans le schorre. C’est la lavande de mer ou statice (Limonium vulgare, Plumbaginacées). »

Après, bonome a repéré des zoisos. Il a des superzoreilles mais aussi des superzieux. Regarde, sur la foto, les zoisos sont tous petits. Et pourtant il a zoomé avec son appareil fotos. En vrai, on les voit à peine. Il voit tout ce chevalier.

Bécasseaux variables, Calidris alpina, Scolopacidés

« Bonome. »

« Oui Max. »

« J’ai froid. »

« Tu veux que je mette ta serviette sur tes épaules ? »

« Oui mon bonome. S’il te plaît. »

P1500741
Max a froid

P1500743
Mon petitours

Tu vois l’espèce de cabane sur pilotis derrière moi Princesse ? Les zoms appellent ça des carrelets. Ça sert à pêcher à marée haute, quand il y a de l’eau dans la mer. Au départ, c’était juste des filets carrés qu’on peut faire monter et descendre avec une manivelle. En le remontant rapidement on peut attraper les poissons et les crevettes qui sont sur le filet. Après, les zoms on mis des cabanes, comme ça ils peuvent rester plus longtemps et se protéger de la pluie ou du soleil. Il y a beaucoup de carrelets en Charentmaritimie.

P1500750
Merle noir juvénile, Turdus merula, Turdidés

P1500760
Merle noir juvénile, Turdus merula, Turdidés

« Oh ! Regarde le zoiso. Faut le fotoer, dépêche toi. »

« C’est un merle Max. (Turdus merula, Turdidés). »

« Mais… Les merles sont noirs et ont le tour de l’œil jaune. C’est toi qui m’as dit. »

« Oui, c’est vrai chez le mâle adulte. Là, c’est un juvénile. Il n’a pas encore les couleurs de l’adulte. »

« Il y a beaucoup de juvéniles en ce moment. »

« C’est parce que les animaux se reproduisent au printemps, ou en été. Alors en ce moment, il y a beaucoup de juvéniles. »

P1500798
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

P1500799
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

P1500803
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

P1500805
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

P1500808
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

P1500833
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

« Oh, encore un zoiso. Il a des couleurs camouflage. Et on dirait qu’il retourne les pierres. »

« Bien vu petitours. Il retourne effectivement les pierres pour trouver sa nourriture. C’est pour cela qu’il s’appelle le tournepierre à collier (Arenaria interpres, Scolopacidés). »

« Et il mange quoi, le tournepierre ? »

« Il se nourrit de petits crustacés ou d’insectes qu’il trouve sous les pierres ou les algues. »

« Et pourquoi, il y en a un qui est gris et noir et qu’il a pas de marron ? C’est encore un juvénile ? »

« Tu sais petitours, je ne connais pas tout sur les oiseaux. Je pense que c’est le plumage d’éclipse, c’est à dire le plumage en dehors de la période de reproduction mais je ne suis pas sûr. »

« C’est pas grave mon bonome, je t’aime bien quand même 🙂 »

Des empreintes dans la vase

Ça ce sont des empreintes. Mon chevalier il aime bien les empreintes de zanimos. Il en a fotoé plein mais je te les ai pas montrées. La grande, c’est une empreinte d’aigrette garzette. Et les petites, c’est des empreintes du tournepierre à collier. Je sais, parce qu’on l’a vu passer. Et les petits trous dans la vase, c’est des traces du bec qu’il plante pour capturer des proies.

« Regarde bonome, qu’est ce qu’elle fait la mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus, Laridés) ? On dirait qu’elle marche sur place. Pourquoi elle fait ça ?»

P1500779
Mouette rieuse, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

P1500788
Mouette rieuse, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

« Observons la … Effectivement, elle marche sur place … Oh, regarde, elle plante le bec dans l’eau et elle avale quelque chose. Je crois comprendre. En piétinant, elle dérange des vers ou des mollusques qui sont enfouis dans le sable. Du coup, ils remontent vers la surface et la mouette les croque. C’est malin une mouette 🙂 »

« Bonome, à la mer, il y a des algues. Tu veux pas me montrer des algues ? »

« Si tu veux Max. Regarde, là, devant nous, il y a des rochers couverts d’algues. C’est encore un milieu peu agité. On dit que ce sont des rochers en mode abrité. Et il ne sont pas très haut. Allons voir. »

Des algues

« Elles sont toutes marrons tes algues. C’est normal ? »

« Oui petitours. Il y a trois grands groupes d’algues : les vertes, les brunes et les rouges. »

« Elles correspondent à quoi ces couleurs ? »

« Aux pigments que contiennent les algues. »

« Oulala, c’est reparti pour les mots compliqués 🙁 C’est quoi un pigment ? »

« C’est quelque chose qui donne de la couleur. Dans les algues, il y a des pigments verts, des marrons et des rouges. »

« Et ils servent à quoi ces pigments ? A faire joli ? »

« Non Max. Tu sais que les plantes ont besoin de lumière pour se nourrir. Les pigments permettent de capter la lumière du soleil. Mais sous l’eau, toute la lumière n’arrive pas aux plantes. Alors les algues se sont adaptées : elles ont les pigments les plus efficaces en fonction de la profondeur à laquelle elles se développent. En haut, le pigments verts, puis les pigments marrons, puis les rouges … »

Ulve, Ulva lactuca, Ulvacées

« Voici une algue verte qui flotte dans une petite flaque. C’est une ulve : ulva lactuca (Ulvacées). Lactuca veut dire laitue. »

« En grékancien ? »

« 🙂 Non Max, en latin. »

« Pfff, tu m’énerves avec toutes tes langues bizarres. »

« Pfff, tu m’énerves à faire Pfff 🙂 »

« Pfffffffff 🙂 »

« 🙂 Bon, reprenons. Lactuca veut dire laitue. On lui a donné ce nom car elle peut se manger en salade comme la laitue. L’ulve peut être très abondante au bord des plage.»

« Et cette algue brune ? »

P1500918
Fucus vésiculeux, Fucus vesiculosus, Fucacées

P1500922
Fucus vésiculeux, Fucus vesiculosus, Fucacées

« Alors… Elle est formée de lanière qui se divisent en deux. Elle porte des flotteurs et des réceptacles contenant les organes reproducteurs. C’est le fucus vésiculeux (Fucus vesiculosis, Fucacées). »

« Elle aussi elle se mange ? »

« Non petitours. Tu voulais la goûter ? »

« JE SUIS ZOOPHAGE, BONOME. JE MANGE PAS DES ALGUES. »

P1500921
Ascophyllum nodosum, Fucacées

P1500917
Polysiphonia lanosa, Rhodomélacées

« Encore une algue brune. Elle aussi possède des flotteurs. C’est Ascophyllum nodosum, Fucacées. Parfois, une petite algue rouge se développe sur l’ascophylle noueux. Tiens, regarde à droite. Cette petite algue est Polysiphonia lanosa. »

« Dis chevalier, ça n’a pas de fleurs les algues. Comment elles se reproduisent ? »

« Elles fabriquent des ovules et des spermatozoïdes dans des organes spécialisés comme les réceptacles des fucus. Les ovules et les spermatozoïdes sont libérés dans l’eau. Et c’est dans l’eau qu’a lieu la fécondation. »

« Tu dis que les ovules et les spermatozoïdes sont libérés dans l’eau. Ça veut dire que si je me baigne, je nage dans les ovules et les spermatozoïdes d’algues ? »

« Et d’oursins, d’étoiles de mer, de moules… et de tas d’autres animaux. »

« Je ne me baignerai plus jamais dans la mer. C’est trop dégoûtant. »

« Parce que tu sais nager petitours ? »

« Ben non. Au château, on ne s’occupait pas beaucoup de moi alors personne m’a appris à nager. »

« Je t’apprendrai si tu veux petitours. »

« Oui, mais pas dans la mer. Ni dans les étangs. A cause des brochets. J’ai peur des brochets. »

« Allez, viens petitours, ‘on va aux zoisos’. »

P1500970
Etourneaux sansonnets, Sturnus vulgaris, Sturnidés

P1510003
Etourneaux sansonnets, Sturnus vulgaris, Sturnidés

Bonome m’a trouvé des tas de beaux zoisos avec ses superzoreilles et ses superzieux. D’abord des étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris, Sturnidés). On les voyait pas bien les étourneaux parce qu’ils se sauvaient tout le temps. Et puis, ils étaient marrons. Alors que, normalement, ils sont noirs. Mais ce sont encore des juvéniles. On voit quand même les ponctuations blanches assez caractéristiques. Ils étaient sur les algues brunes pour se nourrir. C’est bien les algues parce qu’elle hébergent des tas de petits zanimos qui nourrissent les zoisos.

Puis après on a vu un autre zoiso. Bonome a eu du mal à l’identifier parce que c’est encore un juvénile. C’est embêtant les juvéniles : ça ressemble pas aux parents. Mais il est fort en zoisos bonome. Et si je lui demande ce que c’est, il va trouver juste pour me faire plaisir. Il est comme ça mon chevalier. Avec toi aussi Princesse il était comme ça. J’en suis sûr.

« C’est quoi ce zoiso ? »

« Je ne sais pas. Je suis fatigué. Tu crois que je sais tout Max ? »

« Te fâche pas mon bonome. Mais tu m’as donné l’habitude de tout savoir et de toujours répondre à mes questions. C’est pas grave si tu réponds pas. Il est beau quand même le zoiso anonyme. »

En rentrant, il a cherché dans ses livres. C’est un juvénile de grand gravelot (Charadrius hiaticulata, Charadriidés).

P1510007
Grand gravelot, Charadrius hiaticulata, Charadriidés

P1510021
Grand gravelot, Charadrius hiaticulata, Charadriidés

P1510030
Grand gravelot, Charadrius hiaticulata, Charadriidés

P1510032
Grand gravelot, Charadrius hiaticulata, Charadriidés

« Dis, il y a encore un zoiso. Tu le connais ou tu te fâches si je te demande ? »

P1510127
Bécasseau variable nuptial, Calidris alpina, Scolopacidés

P1510128
Bécasseau variable nuptial, Calidris alpina, Scolopacidés

« Pardonne moi mon petitours. Je ne suis pas fâché. Je suis un peu fatigué. Celui-ci est un bécasseau variable (Calidris alpina, Scolopacidés). Son plumage varie beaucoup au cours des saison et il a une façon très originale de se nourrir. Il aspire le film de bactéries qui se trouve à la surface de la vase en faisant des mouvements rapides d’ouverture et de fermeture du bec. Ou alors il pique son bec dans la vase pour attraper des proies, mais c’est moins original. »

« Tu veux rentrer ? On verra des zoisos un autre jour. »

« C’est gentil mon petitours mais il faut retourner à notre monture. Allez, avançons. Tiens regarde, il y a encore un autre ‘zoiso’.»

P1510194
Courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés

P1510205
Courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés

P1510206
Courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés

P1510225
Courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés

« Il est loin celui-la. Il a le bec courbé. C’est aussi un recuristrodidé ? »

« Récurvirostridé, Max. Comme l’échasse blanche. Mais non, pas celui-la. Tous les oiseaux au bec courbé ne sont pas des Récurvirostridés. Ne me demande pas pourquoi. Je n’en sais rien. Cet oiseau est un courlis mais il faut faire attention avec les courlis car il y plusieurs espèces qui se ressemblent beaucoup. Si tu observes bien celui-ci, tu verras que la calotte est brun noirâtre. »

« C’est quoi la calotte ? »

« Le dessus de la tête. La calotte est divisée en deux par une raie plus claire. Les livres disent qu’elle est jaunâtre mais je la vois plutôt beige. Il a de longs sourcils clairs coincés entre deux raies latérales sombres. Et si tu observes bien le bec, tu verras qu’il est presque droit sur les deux premiers tiers et qu’il se courbe vers le troisième tiers. Tu vois tout ça Max ? »

« J’ai pas tes superzieux, moi. Fotoe le et tu me montreras sur les fotos. »

« D’accord. A partir de la description que je viens de faire, je dirais que c’est un courlis corlieu (Numerius phaeopus, Scolopacidés). Tiens, regarde là, il y en a deux.»

P1510229
Courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés

P1510232
Courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés

Bonome était fatigué et moi, j’avais froid, mais on a voulu attendre le coucher de soleil. Enfin, surtout moi. J’aime bien quand le soleil tombe dans la mer. Alors il m’a installé sur un rocher. En attendant, je lui ai demandé pourquoi on voyait pas plus de mouettes au Royaume des mouettes. Et alors, une mouette est venue se poser pas loin de lui. A deux mètres à peine. Elle a crié. J’ai cru qu’elle criait sur mon bonome alors j’allais la gronder. Mais elle appelait ses copines mouettes. Elles sont venues. Comme il y avait beaucoup de vent, ses copines mouettes se sont pas posées. Elles planaient à côté d’elle, face au vent, tout près de mon bonome. Il a pas fotoé les mouettes qui planaient. Il profitait de la beauté de la scène et il me regardait gentiment. Il souriait parce que je voulais voir des mouettes et que je voyais des mouettes. Comme il parle aux zanimos, je me demande parfois si c’est pas lui qui dit aux zoisos de venir, pour me faire plaisir. Il en serait capable. Je suis sûr qu’il parle le zoiso et que les zoisos l’écoutent.

P1510269
Mouette rieuse, Chroicocéphalus ridibundus, Laridés

P1510271
Mouette rieuse, Chroicocéphalus ridibundus, Laridés

P1510275
Mouette rieuse, Chroicocéphalus ridibundus, Laridés

P1510277
Mouette rieuse, Chroicocéphalus ridibundus, Laridés

P1510280
Mouette rieuse, Chroicocéphalus ridibundus, Laridés

P1510282
Mouette rieuse, Chroicocéphalus ridibundus, Laridés

« C’est une mouette rieuse petitours. Tu as reconnu sa tête couleur chocolat, ses pattes et son bec rouge. Tu te souviens, nous avons vu des poussins au Royaume des Sternes. »

« Oui je me souviens. On regarde le soleil se coucher ? »

P1510260
Max profite du coucher du soleil

P1510263
Max profite du coucher du soleil

P1510293
Le coucher du soleil

P1510295
Le coucher du soleil

Il faisait froid. Il y avait du vent. Et des nuages sont arrivés. J’avais froid alors je lui ai demandé de me mettre dans sa poche et de rentrer. En chemin, quand il y a eu des arbres, il est allé à droite, à gauche, il est allé puis est revenu. Je comprenais pas ce qu’il faisait. Puis il m’a dit : « Regarde Max. » Regarde Princesse.

Chardonneret rigolo, Carduelis carduelis, Fringillidés

C’est un chardonneret élégant (Carduelis carduelis, Fringillidés). Je lui ai dit tout à l’heure que j’aimerais bien revoir un chardonneret rigolo. Alors il m’en a trouvé un. Et le zoiso, il a pris la pause. Il a attendu que bonome soit du bon côté pour ne pas être à contre jour. Il l’a fotoé et lui a dit merci. Et le chardonneret s’est envolé pour rejoindre ses copains chardonnerets qui s’étaient sauvés depuis longtemps. Il parle le zoiso mon bonome. C’est sûr.

Après, on est partis de l’île. On a traversé à pieds. Parce que même à marée haute la passe aux bœufs était émergée. C’est vraiment bizarre la Charentmaritimie. C’est un pays où on va à pieds dans les îles, où il y a pas d’eau dans la mer et où les zoisos écoutent mon chevalier.

Bannir ça veut dire condamner quelqu’un à quitter un lieu. Princesse, pourquoi tu l’as condamné à quitter le château ?

Je t’embrasse Princesse. Je suis un peu fatigué par toutes ces promenades mais je vais bien. Je vais même de mieux en mieux.

« Bonome. »

« Oui mon petitours. »

« Je pourrais avoir des jumelles ? »

« Je n’ai pas entendu Max, parle plus fort. »

« Je pourrais avoir des jumelles ? »

« Tu veux des jumelles ? »

« Oui mon bonome. S’il te plaît. J’ai pas tes superzieux qui voient tout, moi. J’ai des petits yeux de petitours. Alors je vois pas toujours bien les zoisos qui sont loin. Je pourrais avoir des jumelles pour mieux voir les zoisos ? »

« D’accord petitours. Je vais te trouver des jumelles pour mieux voir les ‘zoisos’. Va dormir maintenant et fais de beaux rêves. »

« Bonnuit mon bonome. »

Continuer la promenade

3 réflexions au sujet de « 15 – L’Île Où On Va à Pieds »

  1. Oui, les pigments sont photosynthétiques. La photosynthèse c’est très compliqué mais c’est comme ça que les plantes se nourrissent. Elles fabriquent elles-mêmes leur nourriture à partir du dioxyde de carbone qu’il y a dans leur environnement. Et pour fabriquer la nourriture, il faut de l’énergie. Les plantes utilisent l’énergie lumineuse du soleil qu’elles captent grâce à leurs pigments.
    Mais sous l’eau, toute la lumière du soleil passe pas. Plus on est profond, moins il y a de la lumière. (Il y en a plus du tout après 200 m).
    Pour mieux capter la lumière, les plantes ont différents pigments. Mais tous ont la même fonction.
    Dis donc, tu en connais des choses 🙂

  2. Bonjour Jane,
    je suis très embêté parce que le chevalier aime pas du tout que je parle de lui. Je vois bien quand il lit mon blog pour m’aider à pas dire des erreurs qu’il fait son regard sévère si il voit que j’ai parlé de lui. Il me gronde pas parce qu’il m’aime beaucoup et qu’il veut que je reste libre d’écrire ce que je veux. Mais j’ose pas trop parler de lui. Oulala ! Je peux juste dire qu’il est très gentil avec moi et qu’il aime beaucoup les zoisos. Il a beaucoup de beauté dans les yeux et c’est un grand chevalier mais c’est pas un Scolopacidé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.